MWC 2013

27 février 2013 10:52; Act: 27.02.2013 17:02 Print

«Les smartphones doivent devenir intelligents»

par Laurent Favre, Barcelone - Dennis Poon est en charge d’Emotion UI, l’interface qui se présente aux utilisateurs de smartphones de Huawei. Cet ancien de Motorola recruté par le fabricant chinois doit notamment veiller à trouver le bon équilibre entre le design et les fonctionnalités de l’OS.

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

20minutes: Quel est votre rôle chez Huawei?

Dennis Poon: Nous voulons amener de la valeur ajoutée sur les mobiles avec notre surcouche Emotion UI (ndrl: la surcouche qui se greffe sur l’OS mobile Android et qui se présente aux mobinautes)

En vous appuyant sur Android de Google, ne craignez-vous pas d'avoir toujours un temps de retard pour développer vos appareils?
Google a la mainmise sur Android, c'est clair. Mais nous avons suffisamment de marge de manoeuvre.

Huawei entend-il à moyen terme avoir son propre système d’exploitation mobile?

Stratégiquement cela serait intéressant. Mais cela n’a pour l'heure aucun sens. Il serait trop difficile d'avoir un retour sur un investissement qui est très conséquent en ressource.

Les systèmes d’exploitation mobile sous Android ont relativement peu évolué en terme visuel ces dernières années, comment l'expliquez-vous?

Nous devons faire la juste balance entre le facteur esthétique et la fonctionnalité des appareils. Le passage d’Android Gingerbread à Ice Cream Sandwich a causé par exemple des difficultés à certains utilisateurs. Mais si vous visualisez notre interface Emotion UI, vous constatez beaucoup d’évolution.

Quelle est la priorité absolue quand vous développez votre interface?

Nous voulons rendre les smartphones vraiment intelligents. Ils ont maintenant gagné énormément en rapidité et en quantité d’informations récoltées. Il est temps qu’ils prennent en compte le contexte dans lequel vous vous trouvez, qu’ils comprennent vos besoins et qu’ils puissent les satisfaire en les anticipant. Le but est qu’ils vous fassent plaisir, qu’ils suscitent chez vous une émotion positive. Nous voulons susciter davantage d’émotions en se servant de l’intelligence des smartphones.

C’est plutôt des émotions très rationnelles et très fonctionnelles...

Dans l’interface utilisateur, il faut distinguer entre la fonctionnalité et le graphisme qui peut lui apporter une autre forme d’émotion. Mais cela ne sert à rien non plus de créer l’effet «waouw» car il n’est pas durable.

Comment voyez-vous les interfaces dans les 10 prochaines années?

Davantage d’interactions naturelles avec les sens humains, avec un mélange de commandes vocales, de commandes gestuelles, de la reconnaissance faciale ou encore de la reconnaissances oculaire

Et le contrôle par l’esprit?

J’y crois fermement, mais seulement en le combinant avec un autre sens.

Que pensez-vous des Google Glass qui intègrent un OS.

La dernière évolution m’a convaincu. Et ce n’est certainement que la pointe de l’iceberg. Les Google Glass vont clairement changer la donne. Je suis convaincu que dans le futur nous porterons sur nous des ordinateurs «habillables».