Milan (I)

19 mars 2014 12:16; Act: 19.03.2014 13:25 Print

Il brise une statue du XIXe siècle en prenant un selfie

Un étudiant de l'Académie des Beaux-Arts de Brera a amputé de la jambe la réplique d'une oeuvre grecque en se prenant en photo avec son smartphone.

Une faute?

C'est privée d'une grande partie de sa jambe gauche que s'est retrouvée, lundi soir, la représentation d'un satyre endormi, à la glyptothèque de l'Académie des Beaux-Arts de Brera, à Milan (I). L'oeuvre a été brisée par un étudiant qui était monté dessus pour prendre un selfie avec son smartphone, selon des témoins.

La statue endommagée n'a heureusement pas trop de valeur. Il ne s'agit en effet que d'une copie en plâtre et en terre cuite, datant du XIXe siècle, de la statue grecque antique connue sous le nom de Faune Barberini, qui date quant à elle du IIe siècle avant J.-C. L'original de cette oeuvre est conservé à Munich.

Restauration prévue avant l'accident

Il ne faudra qu'une dizaine de jours pour remettre la statue en état, selon le critique d'art Vittorio Sgarbi, rapporte l'agence Ansa. Sa restauration avait d'ailleurs déjà été programmée, en vue de l'Expo 2015 de Milan.

Les images enregistrées par la caméra de surveillance placée dans le couloir où est située la statue permettront de déterminer les circonstances exactes de l'incident, mais l'Académie des Beaux-Arts a déjà exclu un acte de vandalisme.


(man)