Etats-Unis

29 août 2014 10:30; Act: 29.08.2014 12:31 Print

Un gamer diffuse son arrestation en direct

Victime d'une fausse alerte, Jordan «Kootra» Mathewson a vu débarquer une unité d'élite de la police chez lui, alors qu'il jouait tranquillement à un jeu vidéo en ligne.

Une faute?

Jordan Mathewson, alias Kootra en ligne, est la dernière victime en date de la mode du swatting aux Etats-Unis. Alors qu'il diffusait sa partie au jeu de tir multijoueur «Counter Strike» en direct sur le web, mercredi, il s'est retrouvé plaqué au sol et menotté par le SWAT, l'unité d'élite de la police. Un mauvais farceur avait en effet prévenu les forces de l'ordre qu'il représentait un danger. Les internautes ont ainsi pu assister à l'intervention musclée des forces de l'ordre sur Twitch, la plateforme de diffusion de jeux qui vient d'être rachetée par Amazon.

L'auteur de l'appel à la police l'avait accusé d'avoir tué deux collègues et de détenir d'autres personnes en otage qu'il menaçait de tuer. De plus, si les officiers tentaient d'entrer chez lui, il allait aussi leur tirer dessus, a fait savoir le département de police de Littleton.

Preuve que l'appel a été pris très au sérieux, un périmètre de sécurité a été mis en place et des bâtiments scolaires à proximité ont été évacués par mesure de sécurité. Mais une fois sur place, le SWAT n'a relevé la présence d'aucune victime ni d'aucun signe de tir. «Si l'enquête détermine qu'il s'est agi d'un canular, les personnes impliquées seront poursuivies avec toute la rigueur de la loi», ont fait savoir les autorités.

Kootra a finalement été relâché, mais l'assaut aurait pu prendre une plus mauvaise tournure. Le phénomène du swatting pourrait un jour causer la mort d'un jeune innocent, a averti la police.

(man)