Piratage

08 mars 2018 15:55; Act: 08.03.2018 15:55 Print

Cortana peut servir à infiltrer un PC verrouillé

Des chercheurs ont découvert une vulnérabilité dans le système d’exploitation Windows 10 qui tire parti de l'assistant vocal de Microsoft.

Sur ce sujet
Une faute?

Paramétrer un mot de passe sur Windows 10 pour accéder à une session utilisateur, après l'avoir verrouillée manuellement ou automatiquement à la suite d'une période d'inactivité, n'est plus suffisant pour protéger l'ordinateur. Deux chercheurs israéliens indépendants ont découvert que l'assistant vocal de Microsoft, Cortana, pouvait jouer le rôle de cheval de Troie.

Tal Be'ery et Amichai Shulman ont remarqué que le concurrent de Siri (Apple), Google Assistant et Alexa (Amazon) est capable de répondre à certaines commandes vocales même lorsque l'ordinateur est verrouillé ou en mode veille, rapporte le site Motherboard. Cela permet à une personne malintentionnée qui a un accès physique au PC de brancher à l'un de ses ports USB un adaptateur réseau. Il est ensuite possible de demander à Cortana de lancer le navigateur web et de visiter une adresse qui n'utilise pas le protocole sécurisé https. L'adaptateur réseau intercepte ensuite la session web pour renvoyer sur un site malveillant qui va permettre d'installer des virus sur la machine.

«Nous avons encore cette mauvaise habitude d'introduire de nouvelles interfaces sur les machines sans analyser complètement leurs implications en matière de sécurité», ont commenté les chercheurs. Ils expliquent par ailleurs qu'un pirate peut aussi connecter l'ordinateur de la victime à un réseau wi-fi qu'il contrôle. Il suffit de cliquer sur le réseau en question avec la souris, même si l'ordinateur est verrouillé.

Les chercheurs sont censés parler de leur découverte lors du Kaspersky Analyst Security Summit de Cancun, au Mexique, ce vendredi. Ils ont averti le géant des logiciels de Redmond qui a déjà en partie corrigé le tir. Microsoft fait désormais en sorte que les requêtes vocales demandant de visiter un site soient déroutées sur le moteur de recherche Bing pour un contrôle de sécurité. Les chercheurs expliquent néanmoins que Cortana est en mesure de répondre à d'autres commandes qui peuvent poser problème.

(man)