San Francisco

28 juin 2012 10:21; Act: 28.06.2012 11:25 Print

Des lunettes futuristes à 1500 dollars la paire

Google a présenté la première génération de ses lunettes futuristes avec caméra et internet intégrés. Les développeurs peuvent déjà les réserver. Le grand public devra encore patienter.

(Source: YouTube)
Sur ce sujet
Une faute?

Le cofondateur de Google, Sergey Brin, a détaillé le plan de lancement de ces lunettes devant des développeurs, les créateurs d'applications pour appareils informatiques, réunis en conférence annuelle à San Francisco.

Des parachutistes ont fait la démonstration du nouveau produit en filmant et diffusant en direct, avec leurs lunettes, leur vol puis leur atterrissage sur le toit du Centre des congrès de San Francisco.

«Je suis tellement heureux que cela ait marché. Je ne m'y attendais pas», a déclaré M. Brin avant de présenter sur scène un exemplaire «Explorer» des Google Glasses, que les développeurs peuvent acheter pour 1500 dollars.

Commercialisation en 2014

Ce modèle de première génération sera disponible début 2013, avant la commercialisation, un an plus tard, d'une version pour le grand public.

«Google Glass Explorer est encore une ébauche», a précisé M. Brin. Elle est destinée aux passionnés qui veulent participer aux balbutiements d'une nouvelle technologie, a-t-il dit. «C'est une nouvelle technologie et nous voulons vraiment que vous y preniez part», a-t-il lancé aux développeurs.

Les Google Glasses sont équipées d'une caméra intégrée, d'un micro et peuvent se connecter à l'internet par wi-fi ou par Bluetooth. Des miniécrans sur les verres permettent d'afficher des textos ou des courriels. «C'est ce genre d'idée folle qui finit par devenir réelle», a affirmé M. Brin. «Le fait de pouvoir vous jeter dans le vide tout en faisant partager votre expérience (avec des lunettes posées sur le nez) rend l'usage d'un smartphone ou d'un ordinateur portable vraiment bizarre», a-t-il ajouté.

Le cofondateur de Google a précisé qu'il portait un prototype des Google Glasses la plupart du temps, alors que l'équipe qu'il dirige au sein du groupe, le X Lab, peaufine cette nouvelle technologie.

(afp)