Londres

18 janvier 2013 15:39; Act: 18.01.2013 16:07 Print

Un paquet suisse «espion» chez le père de Wikileaks

Des Zurichois ont envoyé un colis postal à Julian Assange. Son voyage a pu être suivi en temps réel sur le web.

storybild

Julian Assange a posé devant le capteur photo placé derrière un orifice. (dr)

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Le collectif d’artistes zurichois !Mediengruppe Bitnik est à l’origine d’un projet curieux qui a atteint son but, jeudi dernier: faire parvenir au fondateur du site Wikileaks, Julian Assange, un paquet postal embarquant un mobile et un capteur photo. Le but: géolocaliser l’envoi et diffuser un cliché toutes les dix secondes pour suivre en temps réel sur une page web et Twitter «le parcours invisible qu’emprunte un colis dans le système postal». Envoyé le jour précédent, depuis un bureau de poste de l’est de Londres, le paquet est arrivé à l’ambassade d’Equateur de la capitale du Royaume-Uni, où le cyberactiviste est réfugié depuis sept mois pour échapper à son extradition vers la Suède.

Informé du projet artistique, Julian Assange, a receptionné l’envoi et posé avec des messages écrits sur des cartes tels que «Transparence pour l’Etat! Vie privée pour nous tous!» «Nous nous attendions à ce que le paquet ne soit pas accepté ou à ce qu’il soit détruit», a commenté le groupe, à la BBC.

Fan des actions technologiques, le collectif a notamment déjà infiltré le système de vidéo-surveillance de Londres en proposant aux agents de sécurité de jouer à une partie d’échec. Il au aussi piraté l'Opéra de Zurich en permettant au public extérieur d'accéder au spectacle via un serveur téléphonique.

(man)