Etats-Unis

17 mai 2018 08:51; Act: 17.05.2018 08:51 Print

Une boutique fait les frais du succès d'un jeu vidéo

A cause de son nom, un modeste magasin de l’Ohio croule sous les appels de joueurs de «Fortnite» mécontents.

storybild

Le nom de la boutique est proche de celui du studio Epic Games à lorigine du jeu «Fortnite». (Google)

Sur ce sujet
Une faute?

A force de recevoir les plaintes et frustrations de gamers, Hunter Davies pourrait devenir support client de «Fort­nite». Problème: cet Américain ne travaille pas pour Epic Games, éditeur de ce logiciel à succès, mais pour Epic Loot Games, modeste boutique de comics et jeux vidéo à Springfield (Ohio)... En raison de ce nom très proche de celui du studio de développement, le magasin est assailli d’appels. Une situation qui n’a fait qu’empirer alors que la popularité du jeu montait en flèche, raconte le site Kotaku.

Epic Games ne dispose pas d’assistance téléphonique, la firme traite les problèmes des joueurs via internet. Mais ceux qui ne le savent pas et cherchent le numéro du studio en ligne tombent sur celui du commerce de Springfield. C’est le cas de nombreux enfants. «L’un d’eux âgé entre 9 et 16 ans m’a crié: «Répare ton p... de jeu, arrange tes serveurs!» Puis il a raccroché», raconte le directeur adjoint d’Epic Loot Games à Kotaku.

Devenu diplomate, le personnel de l’échoppe a appris à rediriger vers les bons services les personnes pensant parler aux développeurs du jeu. Il a même commencé à compter le nombre d’appels. Le record de 130 en une seule journée a été établi le jour où le rappeur canadien Drake s’est rallié au streamer Ninja pour une partie de «Fortnite» sur la plateforme Twitch, en mars dernier.

(man)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Même vous ? le 17.05.2018 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Sérieux ?

    Quand même les médias suisse parlent de Fortnite, tu sais que le journalisme est en déclin....

Les derniers commentaires

  • Même vous ? le 17.05.2018 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Sérieux ?

    Quand même les médias suisse parlent de Fortnite, tu sais que le journalisme est en déclin....

    • Diego le 17.05.2018 12:41 Report dénoncer ce commentaire

      re Sérieux

      c'est un phénomène de société, on aime ou pas, ça fait vraiment partie du travail de journaliste que de relayer cela, c'est au même niveau que le foot. Je n'aime pas le foot, il y en a partout (sans parler des petits potins sur les petites copines ou les plans baises des joueurs) et finalement pour être en société, il faut en connaître au moins minimum, idem pour les jeux qui attirent vraiment le publique.

    • Abe le 17.05.2018 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Même vous

      Je vois pas en quoi parler dun jeux vidéo serait plus péjoratif que de parler de sport. Je trouve que donner autant dimportance au sport nest pas plus valorisant que de parler dun jeu. Je nen fais pas tout un foin pour autant

    • Ybb le 17.05.2018 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Même vous

      Cest dans la rubrique « multimédia », normal quils abordent ce genre de sujet

    • jarod gibbs le 18.05.2018 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Diego

      Donc tu fais le tour des âneries qui font le buzz, pour être "en société"?? J'adore ma solitude !!