Vie privée

13 juin 2018 23:22; Act: 13.06.2018 23:22 Print

Apple ferme les vannes au siphonnage de données

La firme de Cupertino veut mettre fin au stockage abusif de carnets d'adresses par des développeurs.

Sur ce sujet
Une faute?

Il est désormais interdit de créer des bases de données à partir de la liste de contacts d’utilisateurs d’une app, ainsi que de partager ou vendre ces données. C'est les conséquences des nouvelles directives de l'App Store, boutique d’apps d'Apple, relevées par l'agence Bloomberg.

Les développeurs n'ont ainsi plus le droit d’accéder à la liste de contacts d’une personne, à moins d’un consentement explicite. La mesure fait notamment suite aux nouvelles règles européennes (RGPD) en vigueur depuis le mois passé. Le non-respect de ces normes peut conduire au bannissement des contrevenants.

Par le passé, les développeurs pouvaient accéder aux contacts téléphoniques des utilisateurs seulement pour les réutiliser à des fins de marketing et, cela, à l’insu des personnes concernées. Les nouvelles règles n’ont cependant pas d’effet rétroactif.

Apple avait fait la leçon à Facebook après le scandale Cambridge Analytica, Tim Cook accusant le réseau social de ne pas avoir su s’autoréguler. Lors de sa récente conférence des développeurs, Apple n’avait cependant pas évoqué sa nouvelle politique.

(laf)