Primasch

08 mai 2013 13:00; Act: 08.05.2013 12:04 Print

«Ma zique est un crossover entre l’Est et l’Ouest»

Avant de se produire aux Francomanias de Bulle, le violoniste virtuose gruyérien Primasch a expliqué, face aux caméras, tout ce que lui a apporté sa rencontre avec des Tziganes.

storybild

Primasch est né en 1965 à Riaz, en Gruyère, de parents d'origines polonaise et allemande.

Sur ce sujet
Une faute?

Primasch fusionne blues et rock occidental avec le folklore oriental. Ses concerts, comme aux Francomanias avec le band The Tzigan Dream's Collector (violon, accordéon, guitare, basse, batterie), mettent une ambiance du tonnerre.

Le style du Gruyèrien? Indéfinissable. Lui le présente comme «une sorte de crossover entre l’Est et l’Ouest. Les deux extrêmes. Un mélange de musique tzigane de Hongrie, de Pologne, des Carpates jusqu’au Balkan avec des clins d’oeil sur le Nouveau Monde. Surtout sur les rythmes et les distorsions que j’emprunte au monde du rock.»

Le violoniste virtuose a eu l’occasion de se produire à l’Est. Lors de ses voyages, ses rencontres avec des Tziganes ont été fondamentales: ces gens-là m’ont appris à mettre les doigts sur des mélodies que je connaissais déjà. Ca été un moment magique. Quand on est dans la musique classique, on prend un soin énorme à cultiver ses partitions. Alors que dans le domaine de la musique tzigane, il faut jouer quoi qu’il en soit et ça c’est une bonne balance pour quelqu’un qui vient du monde classique. C’est une image mais en une semaine avec eux tu apprends autant qu’en dix ans de conservatoire.
L'interview de Primasch.

LES FRANCOMANIAS
Espace Gruyère, Bulle. Loc.: Starticket. Info: www.francomanias.ch

(mediaprofil/jde)