Nouveau disque

21 mars 2014 06:00; Act: 22.03.2014 18:08 Print

MXD: «On s’en fout de ne pas être mainstream»

par Julien Delafontaine - Le trio d’electro-metal est de retour dans les bacs avec «The Extent of Damages». Ce 6e album des Romands propose des titres dépouillés et brutaux.

Duja et Solex parlent de leur CD avec humour face à nos caméras.
Une faute?

Si le groupe a pris quatre ans pour pondre sa galette, ce n’est pas du tout par manque d’inspiration. C’est par plaisir. Celui d’évoluer en totale liberté, sans la pression d’une maison de disques. Solex, l’homme aux machines, et Duja, le chanteur et compositeur, nous parlent de cette œuvre «qui fera date dans la grande histoire de MXD».

Cet album détonne dans votre discographie.
Il sonne très rock. Nos morceaux sont sans fioriture. C’est une délivrance. On a terriblement souffert de la complexité musicale de nos précédentes compos. En live, on était prisonniers des machines qu’on utilisait pour les interpréter.

Fusionner le metal et l’electro était à la mode il y a 20 ans.
En 2014, plus personne ne le fait. Et alors? On s’en fout de ne pas être mainstream. On a tous un job à côté. On n’a pas fait ce disque pour bouffer.

Cultivez-vous votre style atypique pour sortir du lot?
Non. On est juste authentiques. Dans le business, aujourd’hui, il ne faut surtout pas se démarquer. Regardez le succès des compositions pop, lisses et merdiques, des Suisses omnipresents actuellement.

Partirez-vous en tournée?
On est prêts à monter sur scène. Quand? On ne sait pas. On ne se foule pas à démarcher les festivals et les clubs. On n’a jamais été des pros de la promo. Le groupe vit en dilettante. Il faut nous proposer des dates.
MXD «I Hate You» (extrait «The Devil is in the Details» sorti en 2010)

«The Extent of Damages»: Dans les bacs.