Aliose

12 septembre 2017 17:04; Act: 13.09.2017 09:19 Print

«Cela nous a stimulés pour repousser nos limites»

par Julien Delafontaine - Depuis avril 2016, Aliose a enchaîné les hits. Inutile de dire que la sortie le vendredi 15 septembre 2017 de son album «Comme on respire» est très attendue.

Une faute?

Le duo nyonnais formé par Alizé (29 ans) et Xavier (33 ans) a une cote d'enfer depuis que ses singles «Pixels», «Loin» et «Viens la nuit» ont été diffusés à la radio et à la TV. Le disque «Comme on respire» étant publié chez Warner France, tout est réuni pour que le conte de fées se poursuive pour Aliose.

Travailler avec une major, ça a changé quoi pour vous?
Tout! A la différence de nos albums précédents auto­produits, nous avons pu nous concentrer exclusivement sur la musique. Pour ce disque, nous avons écrit plus d'une quarantaine de morceaux en une année. Ça ne nous était jamais arrivé. On a gardé ce que l'on pense être les 14 meilleurs: un luxe.

Vous n'avez pas ressenti la pression de devoir rendre des comptes?
Pas le moins du monde. Ce d'autant plus que nous n'avions aucune contrainte de temps pour le concevoir puisque nous n'avions pas de date de sortie définie.

N'est-ce pas trop difficile de ne plus être maître de ses propres créations?
Au contraire! Le timing a été parfait. Après plus de dix ans à bosser rien que nous deux, nous avions tendance à laisser passer de plus en plus de choses. Là, notre directeur artistique et notre manager nous ont stimulés. Ils nous ont poussés à repousser nos limites, à chercher toujours plus loin, autant pour les compositions que pour les textes.

Au final, ce disque, vous le décrivez comment?
Il est mélodique et contient beaucoup d'harmonies vocales. Il sonne pop-folk avec des paroles en français qui traitent de sujets légers et graves. C'est un album très dense. L'écouter demande un effort.