Amery

01 octobre 2017 20:09; Act: 01.10.2017 20:18 Print

Carrière propulsée par deux minuscules phrases

Amery a vu sa cote de popularité grimper en flèche depuis qu'Elton John a parlé de lui dans une émission radio.

storybild

Le chanteur, qui réside à Denderleeuw (B), prépare son premier album. (Photo: dr)

Une faute?

L'artiste pop-r'n'b de 21 ans est bourré de talent. Il est aussi extrêmement chanceux. Son titre «I Need Lovin'» conquiert la planète à vitesse grand V, sans même qu'il ait besoin de le promouvoir. Elton John s'en est chargé à sa place.

Sur Beats 1, lors de son émission «Rocket Hour», le plus gros vendeur d'albums de l'histoire a présenté le single du Belge comme un coup de coeur. «Le morceau qui va suivre est fabuleux», a-t-il lâché avant de diffuser «I Need Lovin'» et de l'enchaîner avec «Sexual Healing», grand standard de Marvin Gaye. «Les deux artistes vont si bien ensemble!», s'est encore exclamé la légende britannique lorsqu'elle a repris l'antenne.

Ces quelques secondes d'éloges ont rapidement fait le tour du web et propulsé Amery sous les feux de la rampe. «Je n'aurais jamais imaginé qu'un jour Sir Elton John joue ma chanson en radio et qu'il la décrive comme fabuleuse. Je suis extrêmement reconnaissant», a sobrement réagi le jeune chanteur sur Facebook.

Il faut dire qu'Amery est quelqu'un de très réservé. Son morceau «I Need Lovin'» revient d'ailleurs sur un mauvais tour que sa timidité lui a joué. «Cette chanson parle de ma frustration d'avoir laissé partir une fille sans avoir eu le courage de lui dire que je désirais qu'elle soit mienne», a-t-il raconté.

(jde)