Musique

03 juin 2015 10:37; Act: 08.06.2015 09:02 Print

AC/DC va électriser le Letzigrund

Le mythique groupe de hard rock va électriser le Letzigrund de Zurich le temps de deux concerts à guichets fermés, vendredi et dimanche.

Une faute?

AC/DC est de retour en Suisse, et c'est un sacré événement. Le groupe a repris la route début mai pour la tournée intitulée « Rock Or Bust World Tour ». Le premier show européen s'est tenu à Arnhem (Pays-Bas) avant qu'Angus Young et ses comparses ne sillonnent l'Allemagne (Nuremberg, Dresde, Hockenheim, Munich deux fois), passent en Autriche (115'000 spectateurs sur le circuit de Zeltweg), à Paris (deux dates au Stade de France) et en Espagne (Barcelone, deux fois Madrid dans le stade de l'Atletico).

C'est un groupe en pleine forme que les heureux détenteurs d'un billet pour le Letzigrund vont pouvoir écouter et admirer. Les fans suisses peuvent s'estimer bien lotis, car avec environ 45'000 personnes par concert, ce sera presque dans l'intimité, comparé à l'imposante foule de Zeltweg ou Hockenheim (105'000 personnes)...

Sur cette tournée, AC/DC interprète 20 morceaux. Les incontournables tubes du groupe qui a fêté ses 40 ans de carrière sont évidemment au rendez-vous, dont « Back in Black », « Hells Bells », « Thunderstruck » ou encore « Highway To Hell » et « For Those About To Rock », qui composent le rappel.

Sans Malcolm Young

Par rapport à la tournée précédente (« Black Ice World Tour »), AC/DC se présente dans une composition modifiée aux deux cinquièmes. Gravement malade, le guitariste rythmique Malcolm Young, fondateur du groupe et frère d'Angus, est remplacé par son neveu Stevie Young. A la batterie, Phil Rudd, empêtré dans des problèmes judiciaires en Nouvelle-Zélande, a cédé son poste à Chris Slade.

Ces changements passent inaperçus ou presque. Les deux nouveaux, qui avaient par le passé déjà joué avec AC/DC, se fondent sans problème dans le moule de la section rythmique avec le bassiste Cliff Williams.

De toute manière, toute l'attention du public se porte sur le guitariste vedette Angus Young, qui arbore toujours son costume d'écolier, et sur le chanteur Brian Johnson. A respectivement 60 et 67 ans, les deux hommes assurent encore parfaitement leur rôle, même si le chanteur à la casquette atteint plus vite ses limites que par le passé.

Plus de 20 concerts en Suisse

AC/DC a une longue histoire avec la Suisse. Le concert de vendredi au Letzigrund, qu'ils investiront pour la deuxième fois après le 20 juin 2001, sera leur 23e sur territoire helvétique.

Diverses recherches sur des sites qui recensent les concerts donnés par les Australiens ont permis de déterminer qu'ils ont donné leurs premiers shows en Suisse en octobre 1976, en première partie de Rainbow. Ils ont ainsi joué le 4 octobre au Casino de Berne et le 5 au Volkshaus de Zurich. Une éventuelle date à Genève le 3 figure aussi sur le site officiel du groupe, mais avec la mention pas confirmée. On ne l'a donc pas prise en considération.

L'année suivante, AC/DC a assuré la première partie de Black Sabbath à Thônex (GE) le 13 avril, puis à nouveau au Volkshaus le 14. Ensuite, le succès du groupe en a rapidement fait une tête d'affiche qui draine toujours davantage de monde et dont les billets des concerts s'arrachent partout en quelques minutes.

(ats)