Montreux Jazz

15 juillet 2015 06:00; Act: 14.07.2015 22:47 Print

Avec la chaleur pas de record de consommation

par Fabien Eckert - Avec cette météo, on pourrait imaginer que le Jazz allait cartonner avec ses bars et ses stands. Eh bien non. Explications.

storybild

Les festivaliers changent leurs habitudes lors des canicules. Ils sortent notamment plus tard. (Photo: François Melillo)

Sur ce sujet
Une faute?

«Attention, je suis loin de me plaindre, mais on n'est pas en train de battre des records en termes de chiffre d'affaires», lance d'emblée Mathieu Jaton, le boss du festival. Pourtant, avec la canicule, on pourrait penser que les bars et les stands de nourriture allaient tourner comme jamais. «Les chiffres sont bons, mais avec les grosses chaleurs, les gens ont changé leurs habitudes. Ils viennent plus tard au Montreux Jazz, boivent moins d'alcool et mangent moins», constate le directeur. En temps normal, la manifestation enregistre un pic de consommation qui commence vers 18h. Là, c'est plutôt aux alentours de 21h.

Le festival a aussi remarqué qu'avec 5 degrés de moins depuis le 8 juillet 2015, les résultats financiers tendaient à la hausse. Alors, quelle serait la température idéale? «Entre 25 et 26 degrés, mais je ne vais pas faire le pénible. S'il fait 30, ça me va très bien aussi», se marre Mathieu Jaton. Selon toute vraisemblance, le Jazz devrait équilibrer ses comptes.

Les boissons et la nourriture représentent 25% d'un budget total de 27 millions. «Reste qu'on n'est jamais à l'abri d'une catastrophe météo sur le dernier week-end, qui pourrait plomber nos comptes, nuance le directeur. On peut perdre 200'000 fr. en un soir en cas de mauvais temps.» Avec la météo annoncée, ça ne devrait pas être le cas.

Montreux Jazz Festival
Du 3 au 18 juillet 2015, Montreux. Infos et billets: www.montreuxjazzfestival.com