Crans-près-Céligny (VD)

05 juin 2016 18:05; Act: 05.06.2016 18:05 Print

Caribana nuageux... mais heureux

par F. Eckert/J. Delafontaine - Artistes et groupes se sont éclatés sur et hors scène, lors de cette 26e édition, qui a fini dimanche 5 juin 2016. Voici le bilan.

Images: F. Melillo
Sur ce sujet
Une faute?

La météo n'a pas joué complètement en faveur du festival. Le temps était le plus souvent frais et couvert. Ce qui n'a pas empêché les artistes de s'amuser sous les projecteurs et en dehors.

Worry Blast, mercredi 1er juin 2016, et le groupe de James Bay, le lendemain, se sont par exemple baladés sur le lac, dans un bateau affrété par Caribana. Un guitariste britannique, pas frileux, a même piqué une tête dans un Léman à 14 degrés! Vendredi 3 juin 2016, Kadebostany et Jungle ont également partagé ensemble un moment privilégié sur l'eau, au large de Crans-près-Céligny. Par ailleurs, quasi toutes les stars ont aussi apprécié, en toute décontraction, les propositions culinaires du festival. Pony Pony Run Run, Foy Vance et Oxmo Puccino ont dégusté des raclettes dans la foule.

Les bars ont rapporté gros

Le festival a vendu 19'500 billets. Avec les invités, ce sont 29'000 personnes qui ont fréquenté la plage de Crans-près-Céligny, entre le 1er et le 5 juin 2016. Le budget, 2 millions de francs, devrait être tout juste équilibré. «La fréquentation est moindre que l'édition record de 2015, qui avait attiré 35'000 spectateurs. Par contre, à notre grande surprise, les bars ont fonctionné du tonnerre, explique Tony Lerch, directeur de Caribana. On revient de loin. Les prélocations ont démarré tard et la météo nous annonçait l'enfer. Comme il a peu plu, les festivaliers se sont lâchés, se sont mis en mode été et ont bien consommé.»

En 2017, l'événement se tiendra du 7 au 11 juin. «Je n'ai pas encore de noms d'artistes à donner. Une certitude: l'electro terminera les nuits», glisse le boss.

Caribana dans l'objectif de nos photographes