Présidentielle française

10 avril 2012 14:15; Act: 10.04.2012 15:53 Print

Il soutient Mélenchon... jusqu'à la mort

Une annonce mortuaire étonnante est parue mardi dans le quotidien «Le Progrès». Un certain Maurice Giraud, décédé le 7 avril, n'a qu'un seul regret: «ne pas avoir pu voter Mélenchon»...

Voir le diaporama en grand »
On annonce un fort afflux aux frontières franco-suisses rigolent des internautes sur twitter en référence à la victoire de François Hollande qui se dessine, sondage après sondage. Sur le réseau social twitter, des internautes ironisent sur un bouchon de Ferrari à la frontière Suisse... et accompagnent leur commentaire de cette photo. Trois jours après avoir été éjectée de Twitter à cause d'une photo dénudée en soutien à François Hollande, Frédérique Bel est réapparue en faisant toujours preuve d'ironie. «Bon ok, j'ai promis au Dieu Twitter de ne plus donner mon corps en offrande. Donc voici ma chatte...», a écrit l'actrice. Un message annonçant le décès du président de la République s'affiche sur le site de l'aéroport de Tahiti, sans doute victime de pirates informatiques. 24.04 Le magazine belge de BD sort mercredi un numéro spécial sur les élections françaises qui «prêtent à rire» selon le responsable éditorial du journal. Les internautes rivalisent d'imagination et inventent des noms de code pour dévoiler les résultats du premier tour de la présidentielle en contournant le code électoral. Frédérique Bel, lex-blonde de Canal+, a été éjectée du service de microblogging pour avoir publié une photo dénudée en soutien à François Hollande. 17.04 Une station de ski a mis en place un système original pour inciter les électeurs français à voter dimanche prochain pour le premier tour de l'élection présidentielle. Les Guignols de l'info ont repris des tubes de Stromae et Sexion d'Assaut notamment, et les ont transformés en clips de campagne des partis politiques. Découvrez le top 3 du hit parade présidentiel. Stupeur en pleine conférence de presse du candidat souverainiste à son QG de campagne. Ses voisins n'étaient visiblement pas très enclins à parler politique... Une nouvelle application proposée sur l'App Store permet de savoir, d'un aboiement ou d'un coup de patte, pour qui voterait votre animal de compagnie lors de l'élection présidentielle. Lors des prochaines élections, un quart des Français ne plébiscitera pas le même politicien que sa douce moitié. 10.04 Une annonce mortuaire étonnante est parue mardi dans le quotidien «Le Progrès». Un certain Maurice Giraud, décédé le 7 avril, n'a qu'un seul regret: «ne pas avoir pu voter Mélenchon»... Publicistes, partisans et adversaires des candidats à la présidentielle française redoublent d'ingéniosité pour attirer l'attention grâce à des annonces culottées. Une campagne de soutien à Jean-Luc Mélenchon, digne de Vladimir Poutine, a vu le jour. Une idée qui a fait des émules à gauche... ... comme à droite. Pour vendre ses sous-vêtements, un jeune entrepreneur français n'a pas hésité à jouer avec les affiches de la campagne pour l'élection présidentielle. Tous les principaux candidats soutiennent maintenant la vie en slip. En sept mois, quelque 4000 slips ont été vendus. L'affiche de la campagne du président sortant, candidat à sa réélection, fait déjà l'objet de nombreux détournements sur le web. De nombreuses parodies évoquent Angela Merkel... ... ou tout simplement l'Allemagne. Le naufrage du «Costa Concordia» a aussi inspiré les internautes. Sarkozy est ici coiffé du chapeau de capitaine du navire. Le buzz suscité par l'homme nu dans le catalogue La Redoute est aussi évoqué. Un détournement évoquant la série «Plus belle la vie».

Sur ce sujet
Une faute?

On avait déjà vu des électeurs morts voter pour certains candidats. Cette fois, c'est un homme décédé qui annonce pour qui il comptait voter dans une annonce mortuaire.

Dans le «Carnet du jour» du journal régional «Le Progrès», le décès d'un certain Maurice Giraud intrigue. L'annonce, relevée par plusieurs internautes sur twitter, dit que l'homme «salue tous ceux qu'il n'a pas revus avant de partir» et que son regret est «de ne pas avoir pu voter Mélenchon».

Le candidat du Front de gauche, en hausse constante dans les sondages, n'en attendait sûrement pas tant.

(cga)