Affaire Pistorius

26 février 2013 15:03; Act: 26.02.2013 16:16 Print

Les parents de Reeva veulent la paix

Le père et la mère de Reeva Steenkamp, le top model sud-africain tué par le champion handisport, demandent aux médias de les laisser tranquilles, après avoir été assaillis sans relâche depuis le drame.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous sommes pleinement conscients de l'intense intérêt des médias. Cependant, c'est un moment très triste et traumatisant pour nous. Par conséquent, pour le moment, il n'y aura pas d'interviews ou de discussions avec des médias, quels qu'ils soient», ont écrit Barry et June Steenkamp dans un communiqué.

«Nous demandons humblement aux médias de respecter notre vie privée», ajoute-t-ils dans le texte, reçu mardi par l'AFP. M. et Mme Steenkamp avaient jusqu'à présent reçu de nombreux journalistes dans leur maison de Port Elizabeth (sud).

Dans une interview publiée samedi par le quotidien en afrikaans «Beeld», Barry Steenkamp estimait que Pistorius «(allait) souffrir». «Il n'y a que deux personnes qui savent réellement ce qui s'est passé, Oscar Pistorius et le Seigneur», avait-il déclaré.

A propos du petit-ami de sa défunte fille, qui s'est entouré pour sa défense d'une équipe de choc, il s'est montré amer: «Sa richesse et la qualité de son équipe juridique n'ont pas d'importance. Il aura du mal à vivre en paix avec sa conscience s'il laisse son équipe juridique mentir pour lui.»

«Je lui pardonnerai un jour»

«S'il dit la vérité, je lui pardonnerai un jour. (...) Si ça ne s'est pas passé comme il le décrit, il devrait souffrir. Et il va souffrir. Lui seul sait», avait ajouté M. Steenkamp. Le sportif sud-africain est sorti libre vendredi après-midi du tribunal d'instance de Pretoria, après avoir accepté de payer une caution d'un million de rands (85'000 euros).

Il aura à nouveau rendez-vous avec la justice le 4 juin pour une audience au cours de laquelle devrait être fixée la date de son procès pour le meurtre de Reeva Steenkamp, sur laquelle il a tiré quatre balles de 9 mm aux premières heures de la Saint-Valentin.

Oscar Pistorius plaide l'accident, affirmant qu'il a pris son amie pour un voleur réfugié dans les toilettes.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch