Votations fédérales

11 mars 2012 18:25; Act: 11.03.2012 21:37 Print

La culture à l'origine d'un «röstigraben»

Cela faisait longtemps qu'une votation fédérale n'avait plus marqué un «röstigraben» aussi net que celui apparu dimanche sur le prix unique du livre.

Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Habituellement, la différence entre Romands et Alémaniques porte plutôt sur la politique sociale, étrangère ou à l'égard des étrangers.

Dans ces domaines, le röstigraben est toutefois plus nuancé. Les Romands sont souvent sur la même longueur d'onde que les grandes villes alémaniques, Bâle en particulier. Le fossé s'observe parfois aussi sur les questions de sécurité, d'environnement ou des transports. Sur la culture, c'est en revanche beaucoup plus rare.

Depuis l'historique refus de l'EEE en 1992, une quinzaine de votations fédérales ont été marquées par des «röstigraben». La dernière fois, c'était lors de la votation sur le renvoi des étrangers, une initiative de l'UDC acceptée le 28 novembre 2010.

Les précédents

26 septembre 2010: la révision de l'assurance chômage est acceptée de justesse, malgré le non clair de la Suisse romande, du Tessin et de Bâle-Ville.

26 septembre 2004: le congé maternité est accepté grâce au large oui de la Suisse romande, du Tessin et des villes alémaniques. L'initiative postale est en revanche rejetée, malgré le oui latin. La naturalisation facilitée des jeunes étrangers (2 objets) est également rejetée, contre la volonté des Romands et de Bâle-Ville.

24 novembre 2002: l'initiative de l'UDC sur l'asile est refusée de justesse. Les cantons latins lui disent non, ceux de Suisse alémanique un petit oui. La loi sur l'assurance-chômage est acceptée malgré le refus, serré, de la Suisse romande.

22 septembre 2002: la loi sur le marché de l'électricité est rejetée. La Suisse latine est clairement contre, la Suisse alémanique partagée.

26 novembre 2000: les deux initiatives pour un âge de la retraite flexible sont rejetées malgré le oui clair en Suisse romande et au Tessin. L'initiative en faveur d'une redistribution des dépenses pour réduire celles dans l'armée est refusée malgré des majorités de oui en Suisse romande.

13 juin 1999: la loi sur l'assurance maternité est refusée malgré le oui de la Suisse latine. La prescription médicale d'héroïne est en revanche acceptée en dépit du non romand.

28 septembre 1997: la révision de l'assurance-chômage (avec une réduction des indemnités journalières) échoue face au non clair des Romands et des Tessinois. La Suisse alémanique était partagée.

1994: la Suisse latine est minorisée par la Suisse alémanique lors du vote sur l'initiative des Alpes (acceptée le 20 février). Les casques bleus ne trouvent grâce qu'en Suisse romande (12 juin). Le oui clair des Romands et des Tessinois sauve la loi sur l'assurance-maladie (LAMal), la Suisse alémanique était divisée (4 décembre).

6 décembre 1992: l'accord avec l'Espace économique européen (EEE) est clairement accepté en Suisse romande et dans les deux Bâles, tandis que le reste de la Suisse, Tessin compris, fait échouer l'objet.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch