Jacques Séguéla

06 octobre 2009 22:45; Act: 07.10.2009 09:13 Print

«Les publicitaires sont responsables de la crise»

par Grégoire Corthay - Le Français Jacques Séguéla plaide coupable! En motivant les gens à consommer, il estime avoir fait plus de dégâts que les banquiers.

Les publicitaires et la crise.
Une faute?

«Les publicitaires sont les premiers responsables de la crise économique que nous traversons» a expliqué, mardi, le pape de la pub, invité par l’école de création en communication (CREA) de Genève. «Il s’agit d’une crise de civilisation, d’une crise liée à la surconsommation. C’est parce qu’on a ouvert les vannes de la consommation excessive, de l’argent facile, du luxe à profusion que nous sommes arrivés à ces dérives», a-t-il précisé devant un parterre quelque peu médusé de pros du secteur.

«Ce mea culpa, je l’ai exprimé il y a déjà dix ans dans mon livre «Demain, il sera trop tard». A l’époque je prêchais dans le désert... Désormais, il est temps d’apprendre à penser autrement, à dépenser autrement, à vivre autrement!» souligne le champion de la formule.

Selon le sémillant septuagénaire, «la dictature de la pub est morte» et on constate déjà un changement de mode de consommation. Les gens semblent moins vouloir gaspiller. «Les produits les plus vendus en France ces derniers mois, les tops commerciaux de la crise, ce sont les yaourtières, les machines à pain, les presses-légumes!» affirme Jacques Séguéla.

Critique envers sa profession, l’homme aux 1500 campagnes de pub ne compte pas renoncer à faire ce qu’il aime: «J’ai 75 ans. Je pense m’arrêter quand j’en aurai 100. Cela me laisse encore 25 belles années!»

L'écologie selon Séguéla:

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen

La presse gratuite:

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen

La carrière:

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen

Une publicité appréciée par Jacques Séguéla: