Energy Challenge Suisse Energie AXA MCH 20 minutes Brack.ch Volvo Diamant

Produits électronqies durables

21 juin 2016 15:10; Act: 24.06.2016 10:43 Print

«Inciter l'industrie à être plus responsable»

La start-up néerlandaise Fairphone, à l'origine du premier smartphone «équitable», s'est associée début juin à une entreprise vaudoise pour la distribution de son appareil multifonctions de 2e génération.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Respecter le commerce équitable, minimiser les impacts environnementaux et renoncer aux matériaux dont la provenance est douteuse. Trois ans après le lancement de son premier produit, l'entreprise néerlandaise Fairphone poursuit toujours les mêmes buts (lire encadré), soit proposer un smartphone développé via une chaîne d'approvisionnement responsable, de la mine au design. Souhaitant capitaliser sur le succès de son premier téléphone «éthique et équitable», la start-up a commercialisé en automne dernier le Fairphone 2.

Depuis 2013, plus de 100'000 smartphones ont été vendus à travers le monde, dont 9000 en Suisse. Ce qui fait de notre pays le troisième marché pour ce produit. «Nous sommes ravis de constater la forte demande en Suisse! Les consommateurs ont un grand pouvoir pour inciter toute l'industrie à agir de manière plus responsable», s'est récemment réjouie Tina Trinks, responsable du réseau des revendeurs de ces appareils, dans le cadre du Festival de la Terre qui s'est tenu du 10 au 12 juin à Lausanne (VD).

«Un partenaire qui partage nos valeurs»

Elle a profité de sa présence dans la capitale vaudoise pour annoncer la future collaboration avec why! open computing SA. La société basée à Prilly (VD) et spécialisée dans l'informatique durable se chargera de la distribution du smartphone en Suisse. «Nous sommes très heureux de commencer à travailler avec un partenaire qui partage nos valeurs», a expliqué Tina Trinks.

Dans un communiqué, François Marthaler, fondateur de l'entreprise vaudoise et ancien conseiller d'Etat, partage cet enthousiasme: «Nos philosophies sont très proches. Il s'agit de proposer des appareils électroniques de qualité, pensés et conçus pour durer et être réparés, en espérant que cela puisse également inspirer les acteurs principaux sur ce marché.»

Vendu à environ 550 fr.

Pour son Fairphone 2, l'entreprise s'est davantage engagée dans le concept du téléphone modulaire, à l'exemple du projet Ara soutenu par Google. Facilement démontable, il permet à son titulaire de changer des éléments de base très sollicités comme l'écran ou la batterie. Il affiche un écran haute résolution Full HD de 5 pouces, tourne avec une puce Snapdragon de Qualcomm sur Lollipop, la dernière version d'Android de Google, et s'appuie sur un espace de stockage de 32Go. Il a aussi la particularité d'embarquer deux cartes SIM. Pour le prix, il faudra compter environ 550 fr.

(20 minutes)