Energy Challenge

18 juin 2017 12:35; Act: 07.07.2017 09:06 Print

Comment les stars suisses économisent de l’énergie

par Stephanie Sigrist - Douches froides, jeans compostables, climatisations bricolées: les musiciens, sportifs et animateurs suisses dévoilent leurs astuces pour économiser de l’énergie.

Voir le diaporama en grand »
Chanteur pop, star du rock et doubleur originaire de Bâle, Baschi est satisfait de son bilan énergétique: «Je crois que je maîtrise bien les économies dénergie chez moi. Jéteins toujours la lumière, je ne laisse pas couler leau sans raison et jutilise des lampes basse consommation». Les astuces personnelles de ce jeune homme de 31 ans pour économiser lénergie: «Je suis un dur à cuire et je prends des douches froides». Le musicien exhorte ses fans via Facebook: «Sortez au lieu de rester assis devant la télé. Vous économiserez de lélectricité et serez en bien meilleure santé». Hormis ses dépenses de subsistance, Laurianne Sallin, Miss Suisse en exercice, dépense moins de 300 francs par mois pour son usage et sa consommation privés. «Jachète régulièrement des vêtements doccasion dans des friperies. Ce qui me plaît, cest dassocier la mode actuelle à des habits anciens. On peut ainsi réutiliser les vieux vêtements», explique létudiante très branchée mode. Au printemps dernier, Miss Suisse a calculé son empreinte écologique pour 20 minutes à laide dun questionnaire permettant dévaluer son propre usage des ressources naturelles dans les domaines de lalimentation, de la mobilité, de lhabitat, de lénergie ainsi que de la consommation et de le comparer à loffre de la planète. Le résultat indique combien de planètes possédant les caractéristiques de la Terre seraient nécessaires si lensemble de la population mondiale avait le même style de vie. A combien arrive Lauriane Sallin? 2,3 planètes. La reine de beauté se situe ainsi une demi-planète en-dessous de la moyenne suisse. Comme son métier lamène à travailler tous les jours en harmonie avec la nature, Renzo Blumenthal a été sensibilisé très tôt à la nécessité de protéger lenvironnement. «Dans mon alimentation, je mise sur des produits régionaux. Nous cultivons dailleurs nos propres fruits et légumes». Pour livrer aux ménages des alentours les articles de la boutique bio de sa ferme, le quadra se déplace de plus en véhicule électrique. Dans sa ferme de Vella (GR), Blumenthal produit de lélectricité solaire pour 15 foyers. Sur la photo, on voit lancien Mister en train de contrôler la production délectricité de son installation solaire. Le musicien romand Stress sengage depuis plusieurs années déjà en faveur de la nature et de lenvironnement et semble avoir adopté depuis longtemps un mode de vie éco-énergétique: «Ma maison a déjà atteint un bon niveau de performance en ce qui concerne le chauffage, léclairage et autres. Au quotidien, je prends le plus souvent possible le train et je fais du covoiturage pour me rendre à mes shows et à mes meetings. Enfin, je recycle tout ce qui peut lêtre. Car mon objectif actuel, que je poursuis depuis longtemps, consiste à réduire mes déchets». «Chacun choisit les produits quil achète ou les ampoules quil utilise. Il sagit avant tout dêtre conscient que lon peut faire de nombreuses petites choses au quotidien pour améliorer la situation», estime Stress, ambassadeur de lEnergy Challenge pour la seconde fois déjà. Depuis quelle présente le bulletin météo, Linda Gwerder sintéresse de plus en plus au changement climatique. On voit ici lanimatrice zurichoise dans le studio Meteonews, à Oerlikon. Enfant déjà, on lui a inculqué combien il était important dutiliser respectueusement les ressources naturelles. «Quand jétais petite, je prenais souvent mon bain avec ma sur plutôt que toute seule, pour économiser leau». La jeune femme de 31 ans est très stricte avec elle-même sagissant de la température de son logement: «18 à 20° C en hiver, cela suffit amplement. Et pendant la canicule de lan dernier, jai bricolé moi-même une climatisation», explique Gwerder. Composée dun ventilateur à piles, de bouteilles en PET remplies de glace et dune boîte vide comportant une ouverture à lavant, la climatisation faite maison a fonctionné à merveille. Franco Marvulli, quadruple champion du monde et quintuple champion dEurope de cyclisme, économise de lénergie en se déplaçant le plus souvent possible à deux roues plutôt quà quatre. Lex-cycliste professionnel nachète jamais de boissons en bouteilles en PET. «Je bois habituellement de leau de robinet ou du thé», explique Marvulli. «Je bois rarement du café. Et quand cest le cas, je me sers de son marc pour fertiliser mon jardin», indiquait le sportif de 38 ans à 20 minutes il y a tout juste un an, lorsque notre journal lui avait rendu visite chez lui à Alten, dans la commune zurichoise de Kleinandelfingen. La bloggeuse culinaire et animatrice Zoe Torinesi aimerait attirer lattention de la population sur les économies potentiellement réalisables dans le domaine de lalimentation. Enfant déjà, elle ne comprenait pas pourquoi certaines personnes prenaient les problèmes environnementaux à la légère ni pourquoi elles estimaient quelles ne pouvaient pas faire bouger les choses seules. «Tout engagement, aussi modeste soit-il, peut faire la différence». La jeune femme de 36 ans présente des plats simples et équilibrés sur son blog culinaire, Cookinesi, et dans 20 minutes. «La plupart des recettes sont végétariennes car, même si jaime la viande, jessaye de limiter ma consommation pour des raisons éthiques et écologiques», explique-t-elle. Lorsquelle fait ses courses, elle privilégie les produits régionaux et de saison. Lanimatrice Miriam Rickli accorde beaucoup dimportance aux produits régionaux lorsquelle fait ses courses. «Jestime que tout ne doit pas nécessairement être disponible en toute saison». Elle trouve aussi que les fruits et les légumes de saison sont généralement beaucoup plus savoureux. «Les tomates et les fraises nont pratiquement aucun goût chez nous en hiver car elles sont récoltées dans un pays du sud lorsquelles ne sont pas encore mûres pour paraître fraîches quand elles arrivent chez nous». Pour lEnergy Challenge de lan dernier, Miriam Rickli a récolté du miel dans le premier rucher école biologique de Suisse, à Kaltbrunn (SG).

Une faute?

Julia Roberts ne se douche que tous les deux jours pour économiser de l’eau. Et on raconte aussi que son confrère, l’acteur Leonardo Dicaprio, ne prend une douche que deux fois par semaine pour préserver l’environnement. Les ex-conjoints, les anciens gardes du corps et les amis des deux acteurs se sont d’ailleurs plaints à plusieurs reprises dans la presse des effluves désagréables dégagés par Roberts et Dicaprio.

Pourtant, des personnalités suisses témoignent du fait qu’économies d’énergie et d’eau ne sont pas obligatoirement synonymes de mauvaise odeur corporelle. Ainsi, l’ancien cycliste professionnel Franco Marvulli prend sa douche en une minute seulement, alors que Baschi renonce à utiliser de l’eau chaude pour son hygiène corporelle et que l’animatrice Miriam Rickli, qui aime rester longtemps sous la douche, a installé un pommeau à débit limité. La galerie de photos ci-dessous vous montre comment les personnalités suisses font des économies d’énergie.