Débordements dans le TGV pour Evian

13 janvier 2018 22:53; Act: 13.01.2018 22:58 Print

«Ils étaient fortement éméchés et fumaient»

Un TGV parti de Paris à destination d'Evian, en France voisine, a été détourné vers Lyon, samedi, car des passagers y semaient la zizanie.

Sur ce sujet
Une faute?

Trente personnes ont été interpellées samedi matin lors d'une importante opération de police dans un TGV détourné à la gare de Lyon Part-Dieu face à une centaine de fauteurs de trouble, a-t-on appris de sources concordantes.

Ce train, parti de la gare de Lyon à Paris à 7H11 et qui devait rejoindre Evian, a été détourné dans la matinée sur Lyon en raison de débordements.

«En tout il y avait une centaine de fauteurs de trouble appartenant à la communauté des gens du voyage. Ils se rendaient à la station de ski des Gets (Haute-Savoie). Dans le train, ils étaient fortement éméchés, fumaient, avaient mis la musique à fond. Ils ont sali les rames mais pas dégradé au sens pénal du terme. Et ils ont fait peur au contrôleur et à des passagers», a rapporté la police.

«Deux rames de jeunes gens excités et dont certains étaient alcoolisés, ont commis des incivilités et des dégradations mais il n'y a pas eu de violences», a précisé de son côté la préfecture. Deux voyageurs choqués ont été pris en charge par les secours.


En fin de journée, toutes les personnes interpellées avaient été remises en liberté, sauf une toujours en garde à vue après des coups au visage à l'encontre d'un policier au moment de son arrestation, selon la police. Outre les 30 personnes arrêtées, cinquante autres ont été évincées du train, qui est finalement reparti vers Evian avec 1H45 de retard.

En tout, une centaine de forces de l'ordre, associant police nationale, police ferroviaire, police municipale et militaires de l'opération Sentinelle, sont intervenues. C'est le contrôleur qui avait demandé l'intervention de la police face à un groupe «nombreux, très turbulent et difficilement gérable», indique la SNCF.

«Ils n'étaient pas contents que le bar soit fermé»

«Les troubles ont commencé peu après le départ du train, vers 8 heures. Le TGV s’est arrêté à Lyon vers 9 heures, d’où nous ne sommes repartis qu’à 12 h 30, sans aucune information ni annonce de la SNCF, a témoigné un passager dans le Dauphiné Libéré. Ce que j'ai pu voir dans la rame où j'étais, c’est une quarantaine de gitans, jeunes, ivres (ils avaient des bouteilles d’alcool) et agressifs. Ils n'étaient pas contents que le bar soit fermé, et ils ont envahi la voiture bar.»

Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, qui a fait de la sécurité dans les trains un de ses chevaux de bataille, a réagi estimant ces faits «d'une extrême gravité» symbole, selon lui, «de la déliquescence de l'autorité de l’État».




(cga/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chris.ch le 13.01.2018 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui les gens du voyage !!!

    Après ils sétonnent quils sont mal acceptés dans notre société, que les gens les jugent mal !!

  • Martin chappuis le 14.01.2018 00:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'espère au moins

    Que la facture du train en retard et du déploiement policier leur sera facturé, mais on peut toujours rêver

  • Juste Leblanc le 13.01.2018 23:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Seuls au monde ?

    Pourtant ne dit-on pas « les voyages forment la jeunesse » Si même les « gens du voyages » ne savent plus voyager dans quelle époque vit-on ? Ce manque d égards, d éducation et de citoyenneté me sidère ... c est affligeant..

Les derniers commentaires

  • Le Grisonnais le 14.01.2018 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous en prison !

    Une sévérité exemplaire à l'encontre de ces voyous qui nous pourrissent la vie, de la prison ferme svp !

  • Jonas le 14.01.2018 22:44 Report dénoncer ce commentaire

    Encore et encore

    Pathétique, pitoyable.. pauvres gens. On va droit dans le mur, on touche le fond. Triste monde.

  • Voyageur TGV le 14.01.2018 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Merci de nous associer aux gitans

    Que je sache, toute personne utilisant les transports publics est appelée voyageur! C'est donc tous les passagers de ce convoi qui étaient des gens du voyage!!! Les gens du voyage, comme nous les appelons communément se déplacent normalement en grosse berline allemande tractant une caravane, ce qui n'était pas le cas ici!

  • cmdt Costeaud le 14.01.2018 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Sniffer c'est tendance

    Veuillez préciser : ils ne fumaient quand même pas du Hackik parce cest interdit les jeunes faut pas faire ça faut vous piquer venez en Suisse au quai 9 c'est gratuit .

    • ça plane pour eux le 14.01.2018 14:03 Report dénoncer ce commentaire

      @cmdt Costeaud

      Non, non, ils fumaient des cigarettes roulées dans lesquelles ils mettaitent des fleurs et/ou de la neige... En tout cas, ça planait très bien dans ce train....

  • Jean Aimar le 14.01.2018 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt plus près

    On va sûrement aussi être étonné lorsque les bandes prendront le CEVA pour venir foutre la m... à Genève. .. mais ce sera trop tard!