Disparition de Maëlys

13 septembre 2017 13:22; Act: 13.09.2017 14:58 Print

«On est en train d'épuiser les endroits» où chercher

Le dispositif de recherche déployé pour retrouver la fillette de 9 ans, disparue le 27 août, a été revu à la baisse.

Voir le diaporama en grand »
12.09 Les recherches pour retrouver la petite Maëlys, disparue depuis fin août, n'ont rien donné mardi et les enquêteurs envisagent de réduire l'ampleur du dispositif. 11.09 Selon l'avocat des parents de Maëlys, la mère de la fillette avait été interpellée par le comportement étrange du suspect pendant la soirée du mariage. 08.09 Les éléments accablants pour le suspect continuent de s'accumuler. 07.09 Des plongeurs ont sondé une partie du lac d'Aiguebelette, mercredi. 06.09 La famille du suspect refuse de croire en sa culpabilité. Interrogée par «Le Parisien», sa meilleure amie «ne peut pas croire qu'il ait pu faire ça». Mais elle peine à cacher ses doutes. 04.09 Une trace ADN de la petite Maëlys, disparue dimanche 27 août lors d'un mariage en Isère, a été retrouvée sur le tableau de bord de la voiture du suspect. L'homme évoque un «malheureux concours de circonstances». 03.09 Une semaine après la disparition de la petite Maëlys lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, un homme de 34 ans déjà entendu par la police a été mis en examen et placé en détention provisoire. 02.09 Une information judiciaire a été ouverte et deux juges ont été saisis pour mener l'enquête sur la disparition de la fillette de 9 ans. 02.09 La population de la région se mobilise: une «battue citoyenne» a été organisée. Plusieurs centaines de personnes, munies de gilets jaunes et de cartes topographiques, ont répondu à un appel lancé sur Facebook. La gendarmerie, qui n'est pas à l'origine de l'initiative, accompagne les volontaires. «Ça ne peut que nous aider», a déclaré leur commandant. 01.09 Deux personnes, dont l'une était présente au mariage, ont été interpellées et placées en garde à vue, avant d'être relâchées. 30.08 Depuis dimanche, les gendarmes ont entendu quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans cette commune de 3500 habitants. La zone, escarpée et très boisée, a été passée au peigne fin des jours durant par les gendarmes. La fillette aux yeux marron et cheveux châtains, qui portait une robe sans manches et des nu-pieds de couleur blanche, a été aperçue pour la dernière fois dimanche 27 août vers 3h du matin, dans la salle polyvalente de la commune, où se déroulait la noce, avant de disparaître mystérieusement.

Sur ce sujet
Une faute?

Les recherches pour retrouver la petite Maëlys, disparue depuis fin août, n'ont rien donné mardi et les enquêteurs envisagent de réduire l'ampleur du dispositif déployé sur le terrain. Les recherches dans les gorges de Chailles, en Savoie, sont «totalement terminées» et celles dans le lac tout proche d'Aiguebelette se poursuivront encore ce mercredi.

Le suspect mis en examen et écroué dans le cadre de la disparition de la petite fille âgée de 9 ans avait ses habitudes dans ces deux endroits distants de quelques kilomètres de son domicile de Domessin (Savoie). «On est en train d'épuiser les endroits où l'on pouvait avoir des résultats» en l'état actuel de l'enquête, a-t-on poursuivi en indiquant qu'il était envisagé d'orienter désormais les recherches en fonction des suites de l'enquête judiciaire.

22 médiums sur Facebook

Tandis que l'espoir de retrouver la trace de Maëlys continue de se réduire, les médiums se mobilisent. Chaque jour, la gendarmerie de Pont-de-Beauvoin reçoit des dizaines et des dizaines d'appels. Une personne est spécialement chargée de tout faire remonter à la cellule d'enquête. «On ne peut pas se permettre de ne pas les prendre en compte», explique la gendarmerie au «Dauphiné Libéré». Sur Facebook, 22 médiums ont formé un groupe pour essayer de faire avancer les recherches. «On partage, confronte et recoupe tout. J’ai déjà fait part, trois fois, de notre synthèse aux gendarmes», confie Ludivine, créatrice de ce groupe.


(joc/afp)