France

17 juillet 2017 13:34; Act: 17.07.2017 13:58 Print

Un mégot mal éteint, 800 hectares partent en fumée

Un incendie probablement provoqué par une cigarette a dévasté 800 hectares de forêt au cours du week-end aux environs d'Aix-en-Provence.

Sur ce sujet
Une faute?

Quelque 800 pompiers poursuivaient lundi leurs opérations d'extinction et de contrôle de l'incendie, qui n'a pas fait de victime et est stabilisé depuis dimanche soir.

«On reste attentifs aux risques de reprise» du feu, a expliqué le lieutenant-colonel Nicolas Faure, des sapeurs-pompiers du département.

Les opérations de «noyage» des lisières de l'incendie se poursuivaient : il faut «faire en sorte qu'il n'y ait plus de particules chaudes sous la terre qui pourraient être réactivées par le vent et se propager dans la végétation verte qui n'a pas brûlé», a-t-il ajouté.

«Le niveau de risque reste important en raison de la température très élevée et d'un vent de sud qui devrait souffler cet après-midi. On ne prend aucun risque», a-t-il poursuivi. Le feu qui a pris samedi à Saint-Cannat est probablement parti d'un jet de mégot de cigarette mal éteint en bord de route.

Inconscients du danger

«Au vu de l'endroit d'où c'est parti, on pense que c'est accidentel, il n'y a pas de dispositif de mise à feu qui ait été trouvé», a précisé lundi le lieutenant-colonel Nicolas Faure. «Si on élimine au fur et à mesure» les autres pistes, «l'hypothèse du mégot devient la plus probable», a-t-il poursuivi.

«Les gens ne sont pas conscients du danger»: le feu a pris dans «quelques herbes sèches au bord de la route et après, très vite, il a pris un champ, il a accéléré, et après, derrière, il y a un massif important et puis il a sauté d'un massif à l'autre», a-t-il détaillé.

En raison de vents et de la sécheresse, la préfecture a annoncé l'interdiction totale d'accès à 18 massifs forestiers du département des Bouches-du-Rhône.

(nxp/afp)