Etats-Unis

09 février 2017 13:49; Act: 09.02.2017 21:04 Print

La caissière du McDo tente d'empêcher un kidnapping

Un père de famille a emmené, contre leur gré, son ex et leurs quatre enfants. Profitant d'un arrêt à un McDrive, la mère a essayé de confier sa fille de 2 ans à une employée. En vain.

Sur ce sujet
Une faute?

Jessica Wilson, une mère de famille domiciliée à Cincinnati (Ohio), a vécu une nuit cauchemardesque en juillet 2016. L'Américaine se trouvait chez elle avec ses quatre enfants lorsque leur père s'est introduit dans la maison en passant par une fenêtre. Fou de rage, Levenski Crossty a accusé son ex d'avoir été infidèle. Celle-ci, effrayée, s'est enfermée dans la salle de bains mais l'individu est parvenu à forcer la porte. Jessica Wilson ne se souvient plus vraiment de ce qui s'est passé ensuite.

Elle se rappelle juste s'être retrouvée dans la voiture avec sa progéniture et leur père, écrit Cincinnati.com. Emmenée contre son gré, la mère de famille a une nouvelle fois été victime de la violence de son ex, qui n'arrêtait pas de lui demander le code de son smartphone. Le véhicule s'est arrêté plusieurs fois, Jessica tentant à maintes reprises de s'échapper avec ses enfants. En vain. La mère de famille a fini par convaincre Levenski Crossty de s'arrêter à un Mc Donald's du coin, leurs enfants ayant besoin de manger.

L'employée ne peut rien faire

Une caméra de vidéosurveillance a filmé la scène surréaliste qui a suivi. Ces images ont été diffusées mardi dernier devant la cour du comté de Hamilton, au premier jour du procès de Levenski Crossty. Elles montrent Jessica Wilson sortir en catastrophe du véhicule, sa fille de 2 ans dans les bras. L'Américaine essaie tant bien que mal de se défaire de l'emprise de son ex pour confier son enfant à l'employée du McDrive qui lui tend les bras. La mère n'y arrive pas et l'individu replace la petite dans la voiture avant de s'enfuir avec les quatre bambins. Laissée sur place, Jessica est complètement paniquée et supplie les témoins d'appeler la police.

Levenski Crossty est jugé depuis mardi pour agression, vol et enlèvement. L'avocat de la défense a évoqué un incident domestique, affirmant que son client avait emmené les enfants pour les protéger de leur mère ivre. Il a ajouté que Crossty avait ensuite déposé les bambins au domicile du père de Jessica. Quelques semaines avant le procès, l'accusé avait pourtant contacté son ex-compagne pour essayer de la convaincre de se cacher pour éviter d'être citée à comparaître. La mère de famille l'avait alors envoyé promener.

(joc)