Cameroun

03 novembre 2017 10:13; Act: 03.11.2017 17:33 Print

Il tue ses gosses et file à l'ambassade de Suisse

par Pascal Schmuck - Un homme, qui a la double nationalité suisse et camerounaise, a étranglé et poignardé ses trois enfants. Il venait de rentrer à Yaoundé.

storybild

Le quartier de Kondengui est connu pour abriter la principale prison de la région du Centre au Cameroun. (Photo: Keystone)

Une faute?

Un homme, récemment revenu au Cameroun après avoir passé 20 ans en Suisse, a tué ses trois enfants avant de chercher refuge à la représentation suisse à Yaoundé. Le personnel de l'ambassade l'a remis aux autorités.

Le drame s'est produit dans le quartier populaire de Kondengui, où la police a découvert mercredi soir les corps des trois enfants, âgés de 3, 6 et 13 ans. Le couple avait décidé de revenir dernièrement au Cameroun et l'épouse s'était rendue en Suisse afin de terminer le déménagement de toute la famille.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a précisé que le père possédait la double nationalité, suisse et camerounaise. Quant aux trois enfants, ils avaient la nationalité suisse.

La police avertie par l'ambassade

Les corps ont été retrouvés dans un état de décomposition, rapporte le Journal du Cameroun. Ils portaient des marques de strangulation et de coups de couteau. Le père, prétextant un déplacement à Douala, avait congédié sa femme de ménage le vendredi 27 octobre, affirmant qu'il pouvait s'occuper seul de ses trois enfants.

Le drame s'est visiblement déroulé ce même jour, selon la police qui avait été avertie par l'ambassade de Suisse où l'homme avait avoué son triple infanticide. Les voisins n'avaient rien remarqué d'anormal, le père les ayant salué comme à son habitude mardi en quittant le domicile familial.

(nxp)