Etats-Unis

28 mars 2018 22:51; Act: 29.03.2018 11:37 Print

Accro à un élève de 13 ans: «Je te veux chaque jour»

Une prof américaine est accusée d'avoir couché à trois reprises avec un étudiant mineur, qu'elle bombardait de messages explicites. Son propre mari a essayé de lui éviter des ennuis.

storybild

Brittany Zamora et son élève s'envoyaient des photos osées.

Sur ce sujet
Une faute?

Une enseignante de 27 ans a été arrêtée la semaine dernière en Arizona pour avoir eu des rapports sexuels avec un élève de 13 ans. Les parents de l'adolescent ont alerté la police après avoir découvert une séries de messages explicites dans le téléphone de leur fils. Brittany Zamora, prof à l'école élémentaire Las Brisas à Goodyear, a commencé à flirter avec son élève dans un «chat» réservé à sa classe. La prof lui a ensuite envoyé une photo d'elle nue et une autre la montrant en lingerie.

La jeune femme et l'adolescent ont alors commencé à s'échanger des clichés explicites. Entre le 1er février et le 8 mars, Brittany Zamora a eu trois rapports sexuels avec son élève et lui a pratiqué une fellation dans sa voiture, rapporte ABC 7. Dans un des nombreux messages qu'il a envoyés à sa prof, le mineur lui réclamait une nouvelle partie de jambes en l'air. «Je te veux chaque jour, sans limite dans le temps», lui a-t-elle répondu. Dans un autre SMS, la jeune femme a écrit: «Si je pouvais démissionner et coucher avec toi à longueur de journée, je le ferais».

Son mari harcèle les parents de l'élève

Suspicieux, les parents de l'ado ont installé une application pour surveiller son téléphone. Ils ont expliqué à la police que le mari de l'enseignante les harcelait au téléphone, les suppliant de ne pas dénoncer son épouse aux autorités. L'homme aurait assuré au père de la victime que sa femme avait commis «une grosse erreur mais qu'elle adorait les enfants».

Un autre élève a rapporté à la police avoir surpris l'enseignante et son élève en pleine action. Il a ajouté que la jeune femme avait envoyé des photos d'elle nue à un autre étudiant. Lors de sa première apparition devant la cour vendredi, Brittany Zamora a déclaré: «J'aimerais rentrer à la maison auprès de mon mari.» L'enseignante, qui a bien entendu perdu son emploi, doit se présenter une nouvelle fois au tribunal ce jeudi.

(joc)