Etats-Unis

09 février 2018 20:20; Act: 09.02.2018 20:36 Print

Elle filme en direct la mort de sa soeur: 6 ans de taule

Ivre et en live sur Instagram, une jeune femme a perdu le contrôle de sa voiture. Sa petite soeur a été tuée sur le coup, mais l'Américaine a continué de retransmettre.

Sur ce sujet
Une faute?

Obdulia Sanchez, 18 ans, a été condamnée jeudi à 6 ans et 4 mois de prison pour homicide involontaire, conduite en état d'ivresse et mise en danger de la vie d'un mineur, rapporte le «Merced Sun-Star». Le 21 juillet 2017, la jeune femme circulait sur une autoroute de Los Banos (Californie) en compagnie de sa petite soeur de 14 ans et d'une autre passagère de 15 ans. Tout en conduisant, l'Américaine se filmait avec son smartphone et retransmettait le tout en direct sur Instagram.

La jeune femme, qui avait consommé de l'alcool, a perdu le contrôle de son véhicule et un choc extrêmement violent s'en est suivi. En direct sur le réseau social, des hurlements ont été entendus, et puis plus rien. Après le crash, Obdulia a continué de retransmettre en direct. Visiblement dans un état second, elle est allée jusqu'à filmer le cadavre de sa soeur Jacqueline, tuée sur le coup, tout en tenant des propos incohérents: «J'aime ma soeur à en mourir. Je m'en fous. Nous allons mourir. C'était la dernière chose que je voulais mais c'est arrivé. Jacqueline, s'il te plaît réveille-toi (...) J'ai tué ma soeur mais je m'en fous (...) Je vais aller en prison mais je m'en fous. Je suis désolée, chérie (...) repose en paix.»

Depuis la prison du comté de Merced, Obdulia avait accordé une interview à la chaîne KGPE au mois d'août. «Je ne me rendais même pas compte que j'avais l'air d'un monstre. J'ai l'air d'un satané horrible monstre. Ce n'était pas du tout mon intention», avait-elle assuré.

Si elle se comporte bien, la jeune femme pourrait bénéficier d'une liberté conditionnelle en septembre 2020. Le procureur avait requis une peine de 12 ans de prison. «Je me sens tellement stupide. Pourquoi Dieu m'a-t-il choisie pour être la grande soeur? Je n'arrive même pas à faire mon boulot comme il faut. Quand je regarde le visage de ma maman, je sais qu'elle me hait (...) Je suis une telle déception pour mes parents», a déclaré Obdulia devant la cour.

(joc)