France

25 janvier 2010 15:23; Act: 25.01.2010 15:24 Print

Elle refuse une relation sexuelle, son mari lui arrache les yeux

Le procès en appel d’un homme accusé d’avoir énucléé son épouse en 2003 débute ce lundi, devant la cour d’Assises du Vaucluse, dans le sud de la France. L’homme avait été condamné à 30 ans de prison en première instance.

Une faute?

«Ce mercredi-là, je ne l'oublierai jamais, témoigne Samira, dans les colonnes du Midi Libre. Il a commencé par l'œil droit. La douleur était épouvantable, mes yeux tombaient, je ne voyais plus, je ne sentais plus mes veines, ma tête.»

La vie de cette jeune femme a basculé un jour d’été 2003. Sa relation avec son mari Mohamed, depuis six ans son époux, est consommée. Et cet après-midi-là, Samira se rend une dernière fois dans l’appartement où ils ont vécu, dans un quartier populaire de Nîmes, pour y récupérer ses affaires, raconte France-Soir.

Mohamed est présent et semble énervé. L’homme, aujourd’hui âgé de 34 ans, désire avoir une dernière relation sexuelle avec son épouse. Mais Samira s’y refuse. Puis il explose, ne supportant pas d’entendre que sa femme entretient une relation avec un autre homme. C’est alors qu’il arrache les deux yeux de sa femme, qui perd définitivement la vue.

Mohamed n’a jamais réellement pu expliquer son geste. En première instance, ses avocats avaient plaidé l’accès de folie. La défense parle, elle, d’un acte de barbarie. Elle espère donc que le procès en appel qui débute ce lundi à Avignon confirmera le verdict de la première instance, à savoir une peine de 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une interdiction définitive du territoire français, l’accusé étant d’origine marocaine.

(20 minutes)