Nordahl L. passe aux aveux

14 février 2018 09:25; Act: 14.02.2018 18:25 Print

L'élément accablant qui a poussé Nordahl L. à parler

Du sang de Maëlys a été découvert dans le coffre de la voiture du suspect. A la lumière de cet élément, le trentenaire a décidé d'indiquer aux enquêteurs où se trouve le corps de la fillette.

Voir le diaporama en grand »
21.02 Depuis la découverte du corps de la fillette, les menaces et insultes visant les proches de Nordahl L. ont redoublé d'intensité. 19.02 Dans une interview accordée dimanche à «Sept à huit», Sven L. confie avoir du mal à croire en la culpabilité de son frère. 19.02 Un ami d'enfance de Nordahl L. tombe des nues après avoir pris la défense du trentenaire. Aujourd'hui, il crie sa colère et son sentiment de trahison. 16.02. Un travail de fourmi attend désormais les experts, qui vont tenter de faire parler la dépouille de la petite Maëlys. 15.02. Alors que le corps de Maëlys a pu être retrouvé dans sa quasi-totalité, la grande soeur de la fillette lui a rendu hommage sur Facebook. 15.02. Les recherches se poursuivent dans le massif de la Chartreuse, où le corps de la petite Maëlys a été abandonné. 14.02 Nordahl L. a été sorti de sa cellule ce mercredi matin. Une journée qui pourrait s'avérer cruciale dans l'enquête sur la disparition de Maëlys. 12.02 «Le Monde», qui consacre une longue enquête à Nordahl L., rapporte qu'un événement grave aurait marqué l'enfance du suspect. Ses proches ont évoqué des abus sexuels dont il aurait été victime. 09.02 Nordahl L. est apparu serein devant la justice, jeudi 8 février. Son avocat a regretté que la presse n'ait pas le droit de prendre son client en photo. 05.02 Nordahl L. aurait fait du rentre-dedans à un militaire dans une boîte de nuit de Chambéry. 01.02 Onze familles, dont celle de Malik Boutvillain (photo), se réunissent à Lyon pour tenter de déterminer si Nordahl L. est impliqué dans les disparitions de leurs proches. 29.01 Dans une vidéo publiée le 27 janvier, la maman de Maëlys publie toute une série de photos des jours heureux de sa fille en famille. 26.01 Fabien Rajon (droite), l'avocat des parents de Maëlys, fustige la stratégie de défense de son homologue Alain Jakubowicz, représentant de Nordahl L. 18.01 La maman de Maëlys est certaine que la silhouette blanche apparaissant sur le siège passager du véhicule de Nordahl L. est bien celle de son enfant. 17.01. L'avocat de Nordahl L. a déposé, le 16 janvier, une demande de remise en liberté. 27.12 Plusieurs centaines de personnes ont défilé mercredi dans le village des Alpes françaises où a disparu il y a quatre mois jour pour jour la petite Maëlys afin de réclamer «la vérité» sur cette affaire. 04.12 Sur le plateau de BFM TV, l'avocat de Nordahl L., très en colère, a brisé le silence. Me Alain Jakubowicz affirme que la chronologie sur laquelle s'appuie le procureur est «objectivement fausse». 29.11 Trois mois après la disparition de la petite Maëlys, sa maman a publié une vidéo bouleversante sur Facebook 20.11 A l'hôpital de Pontarlier, où la maman de Maëlys travaille comme infirmière, les employés se mobilisent pour l'aider à leur mesure. 25.10. Le torchon brûle entre Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, et Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie. 29.09 Les parents de Maëlys ont pris la parole jeudi 28 septembre pour demander au suspect de dire ce qu'il sait. La mère de Nordahl L., sensible à cet appel, a promis de parler à son fils. 28.09 Selon les images de vidéosurveillance passées au crible par les enquêteurs, Nordahl L. a passé plus de deux heures à nettoyer son Audi A3. C'est plus que ce qui avait été imaginé. 25.09 «Le Dauphiné libéré» s'est procuré une photo montrant le principal suspect, Nordahl L., en train de plaisanter avec d'autres invités du mariage, quelques heures avant la disparition de Maëlys. L'avocat des parents de la fillette évoque une «affaire sans précédent». 22.09 Auditionnées par les gendarmes, les ex-compagnes de Nordahl L. ont dressé un portrait inquiétant du principal suspect. 22.09 Pris en filature avant d'être placé en garde à vue, le principal suspect avait tenté de semer les gendarmes. Cherchait-il à cacher son implication dans la disparition de Maëlys, ou ses activités de vendeur de stupéfiants? 12.09 Les recherches pour retrouver la petite Maëlys, disparue depuis fin août, n'ont rien donné et les enquêteurs envisagent de réduire l'ampleur du dispositif. 11.09 Selon l'avocat des parents de Maëlys, la mère de la fillette avait été interpellée par le comportement étrange du suspect pendant la soirée du mariage. 08.09 Les éléments accablants pour le suspect continuent de s'accumuler. 07.09 Des plongeurs ont sondé une partie du lac d'Aiguebelette. 06.09 La famille du suspect refuse de croire en sa culpabilité. Interrogée par «Le Parisien», sa meilleure amie «ne peut pas croire qu'il ait pu faire ça». Mais elle peine à cacher ses doutes. 04.09 Une trace ADN de la petite Maëlys, disparue dimanche 27 août lors d'un mariage en Isère, a été retrouvée sur le tableau de bord de la voiture du suspect. L'homme évoque un «malheureux concours de circonstances». 03.09 Une semaine après la disparition de la petite Maëlys lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, un homme de 34 ans déjà entendu par la police a été mis en examen et placé en détention provisoire. 02.09 Une information judiciaire a été ouverte et deux juges ont été saisis pour mener l'enquête sur la disparition de la fillette de 9 ans. 02.09 La population de la région se mobilise: une «battue citoyenne» a été organisée. Plusieurs centaines de personnes, munies de gilets jaunes et de cartes topographiques, ont répondu à un appel lancé sur Facebook. La gendarmerie, qui n'est pas à l'origine de l'initiative, accompagne les volontaires. «Ça ne peut que nous aider», a déclaré son commandant. 01.09 Deux personnes, dont l'une était présente au mariage, ont été interpellées et placées en garde à vue, avant d'être relâchées. 30.08 Depuis dimanche, les gendarmes ont entendu quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans cette commune de 3500 habitants. La zone, escarpée et très boisée, a été passée au peigne fin des jours durant par les gendarmes. La fillette aux yeux marron et aux cheveux châtains, qui portait une robe sans manches et des nu-pieds blancs, a été aperçue pour la dernière fois dimanche 27 août vers 3h du matin, dans la salle polyvalente de la commune, où se déroulait la noce, avant de disparaître mystérieusement.

Sur ce sujet
Une faute?

Nordahl L. s'est enfin décidé à passer aux aveux. Selon «Le Parisien», le principal suspect a indiqué aux gendarmes où il a caché le corps de la petite Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août. Les gendarmes fouillent actuellement un replat sur la commune de Saint-Franc (Savoie), mais d'après le «Dauphiné Libéré», l'ex-militaire indiquerait avoir enterré le corps de l'enfant de 9 ans dans les bois.

Le trentenaire a été extrait de sa cellule de Saint-Quentin-Fallavier ce mercredi matin. Il a ensuite été emmené au palais de justice de Grenoble (F), où il a été interrogé une deuxième fois, à sa demande, dans le cadre de l'affaire Maëlys. Selon Franceinfo, le suspect a décidé de parler après avoir été confronté à l'existence d'une goutte de sang de la fillette retrouvée dans le coffre de sa voiture. Nordahl L. avancerait la thèse de l'accident, rapporte «Le Parisien».

Un changement de stratégie

Le trentenaire aurait donc décidé de changer sa stratégie et de coopérer. Selon BFMTV, il aurait d'ailleurs déclaré qu'il «souhaitait que l'on retrouve Maëlys» et pris l'initiative de guider les enquêteurs.

Pour la première fois depuis la disparition de la fillette, le trentenaire a été conduit à Pont-de-Beauvoisin (Isère), où s'est déroulé le mariage lors duquel Maëlys s'est volatilisée. Le convoi transportant le principal suspect s'est ensuite rendu, à la mi-journée, à son domicile de Domessin (Savoie).



A 12h45, un douzaine de véhicules a quitté la commune pour se rendre dans une zone boisée de Saint-Franc (Savoie), où des recherches avaient déjà été effectuées quelques jours après la disparition de Maëlys. Selon «Le Dauphiné libéré», «il est fort probable que de récents éléments ont permis aux enquêteurs de localiser un lieu précis où ils espèrent trouver les traces de Maëlys».

Une source proche du dossier a déclaré au «Dauphiné» qu'une «avancée très significative dans l'enquête» avait été réalisée. Le procureur de la République doit donner une conférence de presse dans le courant de l'après-midi.

(joc)