France

17 mars 2013 13:54; Act: 17.03.2013 21:38 Print

Un avocat vedette retrouvé mort au large de son île

Olivier Metzner, qui avait défendu entre autres l'ex-dictateur de Panama Manuel Noriega et Dominique de Villepin, a été retrouvé mort dimanche au large de son île privée en Bretagne.

storybild

Olivier Metzner était une figure des palais de justice. (photo: AFP)

Une faute?

Le corps de Me Olivier Metzner, 63 ans, a été retrouvé dimanche matin flottant dans les eaux du golfe du Morbihan, a appris l'AFP de sources concordantes.

Une lettre évoquant sa volonté de mettre fin à ses jours a été retrouvée chez lui, a-t-on précisé de sources proches du dossier. La gendarmerie n'a donné aucune précision, en confirmant la découverte du corps.

Agé de 63 ans, l'un des avocats les plus chers de Paris, Me Olivier Metzner avait défendu en juillet 2010 l'ex-dictateur de Panama Manuel Noriega, finalement condamné à sept ans de prison pour blanchiment.

Il était aussi l'avocat de la Guinée-Equatoriale dans l'affaire dit des «biens mal acquis». Avocat des tout-puissants, le grand pénaliste a aussi obtenu la relaxe de l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin, poursuivi en 2010 par l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy dans une affaire de dénonciation calomnieuse.

Les réactions

Me Emmanuel Marsigny (son associé avec qui il travaillait depuis une vingtaine d'années) à l'AFP: «Il avait la passion de défendre, il était l'un des meilleurs pour défendre les autres mais n'a pas su se défendre de lui-même. Il est triste que quelqu'un d'aussi talentueux que lui n'ait pas réussi à trouver les ressources pour se défendre de lui-même et contre lui-même.»

Jean-Yves Liénard (avocat pénaliste) à l'AFP: «Je ressens de la tristesse, il avait probablement décidé de rendre les armes. Il a probablement inventé la lecture de la procédure pénale, il a été le premier à regarder les dossiers sous l'angle de la procédure, c'est son apport le plus important au barreau. Dans ce domaine, il a fait un malheur en faisant ses armes. Il a fait ainsi tomber de nombreuses procédures lourdes et nous avons été nombreux à nous en inspirer. C'était également un homme très solitaire et secret.»

Patrick Maisonneuve (avocat pénaliste) à l'AFP: «Je suis totalement abasourdi, consterné et assez choqué. Je le connaissais depuis 30 ans, on se côtoyait, côte à côte ou comme adversaires. Je lui ai encore parlé jeudi, nous devions entreprendre une démarche commune sur un dossier, il parlait alors encore d'avenir. Il avait fait dès ses débuts l'option de la procédure, il a été un précurseur de l'approche procédurale du débat pénal. C'était également un homme secret, qui ne partageait pas vraiment sa vie personnelle.»

Me Georges Kiejman (sur Europe 1): «Je suis abasourdi. Sa mort me surprend et me choque. C'est un grand défenseur qui disparaît. J'avais une admiration intellectuelle pour lui mais ça ne m'empêchait pas de croire, à tort apparemment, que peut-être il pouvait manquer de cur et de sensibilité. Tout à coup, les conditions de sa mort me permettent de réexaminer tout ça et de voir qu'Olivier Metzner avait lui aussi ses fragilités.»

Me Christiane Féral-Schuhl (bâtonnière de Paris) à l'AFP: Me Metzner était «un des plus grands pénalistes de notre barreau qui avait su faire de la procédure pénale une arme au service de la justice.»


Agrandir le plan

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch