Genève

14 mars 2017 09:22; Act: 14.03.2017 09:29 Print

«Avant d'être des réfugiés, ce sont des enfants»

La conseillère nationale Lisa Mazzone dépose une motion pour lutter contre les disparitions de requérants mineurs.

storybild

La conseillère nationale verte Lisa Mazzone est membre de la commission de la politique de sécurité. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

De nombreux enfants réfugiés disparaissent chaque année en Europe. En Suisse, ce phénomène prend de l'ampleur, selon le Secrétariat d'État aux migrations (SEM): 56 mineurs ont disparu en 2014, 161 en 2015 et 460 en 2016.

«Les chiffres du SEM sont en plus sous-estimés parce qu'un nombre croissant de mineurs présents en Suisse renoncent à déposer une demande d’asile», note Lisa Mazzone dans les colonnes du «Matin».

Selon le quotidien orange, la conseillère nationale verte juge que les autorités réagissent trop «mollement». Elle va déposer cette semaine une motion pour que ces disparitions soient mieux documentées, avec des mesures pour les éviter.

Elle propose notamment d'informer le plus vite possible les jeunes des dangers qu'ils encourent, d'identifier les profils à risque et de suivre les mêmes procédures de recherche que celles suivies pour tout autre enfant en Suisse: «Avant d'être des réfugiés, ce sont des enfants. Et ils doivent être traités comme tels».

(mag)