Genève

15 mars 2016 18:03; Act: 15.03.2016 18:13 Print

Condamné en appel pour homicide par négligence

Un apiculteur de 35 ans, qui avait provoqué la mort d'un homme en détruisant un nid en guêpes en 2012, écope d'une peine pécuniaire avec sursis.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

La Chambre d'appel et de révision a confirmé la condamnation en première instance d'un apiculteur de 35 ans pour homicide par négligence. En 2012, l'accusé avait détruit un nid de guêpes et les insectes avaient ensuite piqué mortellement un voisin. L'homme a écopé d'une peine pécuniaire avec sursis.

«Nous allons probablement aller au Tribunal fédéral», ont fait savoir mardi les avocats de l'apiculteur Yaël Hayat et Olivier Cramer. «Je trouve cette condamnation particulièrement sévère, car dans cette histoire, il y a quelque chose de l'ordre du destin, relevant de l'incontrôlable», a précisé Mme Hayat.

«A ma connaissance, le Tribunal fédéral n'a encore jamais rendu d'arrêt concernant des animaux non domestiques», a ajouté l'avocate. Ce fait devrait inciter les défenseurs de l'apiculteur à aller jusqu'au bout de la procédure, afin que la plus haute instance judiciaire se prononce sur cette affaire sortant de l'ordinaire.

Allergique

Le drame remonte au 27 septembre 2012. L'apiculteur intervient à la demande d'un couple pour détruire un nid de guêpes installé dans un pot. L'essaim libéré s'en prend aux voisins attablés sur leur balcon. Le septuagénaire est piqué une quinzaine de fois. Il meurt deux jours plus tard à l'hôpital des suites d'un choc anaphylactique.

En première instance, le Tribunal de police avait estimé que l'apiculteur n'avait pas respecté les règles de prudence lors de cette intervention pour laquelle il était rémunéré. Il n'a pas averti les voisins, avait retenu la juge, alors qu'il connaissait la dangerosité des guêpes.

Le tribunal avait également reproché à l'accusé d'avoir agi à la fin septembre en milieu de journée alors que c'est le moment où les guêpes sont les plus agressives. La juge avait déploré l'imprévoyance coupable de l'apiculteur, soulignant que l'allergie dont souffrait la victime ne changeait pas la donne dans ce dossier.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Atak47 le 15.03.2016 20:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça se fait le soir ou la nuit non?

    Même moi qui n'y connais pourtant pas grand chose, je sais que les nids de guêpes doivent être capturés de nuit pour être sûr qu'elles soient toutes dedans. Non?

  • Dipnip le 15.03.2016 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    "de l'ordre du destin".. Ridicule!!!

    avis personnel: complètement inconscient de tenter de détruire un essaim de guêpes en pleine journée!! Ne faites jamais ça!! D'autant plus que le prévenu est sensé être un professionnel. Dans ce type d'interventions, il est souvent fait usage de fumée pour assomer les guêpes dans le nid dans leur sommeil. Si les fait relevés par la nouvelle sont correct, alors celà dépasse l'inconscience et met à plat la défense avec du "l'ordre du destin".

  • pitpas le 15.03.2016 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    il faut choisir

    il vaut mieux tuer un loup en valais c est moin dangereux

Les derniers commentaires

  • Roby Gnolle le 16.03.2016 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Prenez un pro un vrai...

    Il est parfaitement possible de détruire une colonie de guêpes en pleine journée avec les bons produits mais fait par un professionnel de la désinfestation (pas un apiculteur !!!)

  • Pierrette Pesse le 16.03.2016 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Mme l'avocate...

    Osez dire qu'il s'agit du destin, c'est vraiment osé ! C'est presque comme pour Marie...! Elle n'aurait pas dû rencontrer son tueur ! Effectivement, cela coule de source, détruire un nid de guêpes ne se fait pas en plein jour et la première chose, c'est au moins d'avertir ses voisins. Il y a bien faute de la part du locataire et de l'apiculteur, c'est quand même trop facile d'accuser le destin. Aujourd'hui, on vit dans une société qui ne veut pas assumer ses responsabilités : triste monde.

  • frost222 le 15.03.2016 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'en reste sans voix

    Ben je me dit qu'on rattrape les usa avec des choses pareil. désolé je reste septique sur cette condamnation biens sur que si le pauvre "papy" était de ma famille je ne penserais pas ainsi...

    • Fafa le 16.03.2016 17:58 Report dénoncer ce commentaire

      Jeux de mots

      Vous vouliez dire "sceptique" non ? :))

  • Atak47 le 15.03.2016 20:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça se fait le soir ou la nuit non?

    Même moi qui n'y connais pourtant pas grand chose, je sais que les nids de guêpes doivent être capturés de nuit pour être sûr qu'elles soient toutes dedans. Non?

  • pitpas le 15.03.2016 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    il faut choisir

    il vaut mieux tuer un loup en valais c est moin dangereux