Genève

04 mai 2017 20:22; Act: 04.05.2017 20:53 Print

Un sursis pour la retraite des fonctionnaires

La caisse de prévoyance de la fonction publique a décidé de baisser ses prestations. La mesure a été gelée. Elle sera annulée si l'Etat injecte de l'argent.

storybild

La fonction publique ne perd, pour l'instant, que 5% de ses prestations de retraite. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les fonctionnaires du bout du lac ne perdront pas 20% de leur deuxième pilier, comme cela était encore envisagé voici un mois. Ce jeudi, le comité de la CPEG (caisse de pension de l'Etat de Genève) a proposé diverses mesures pour rétablir l'équilibre financier. D'une part, leur effet cumulé se traduit par une baisse des prestations d'au plus 15%. D'autre part et surtout, les deux tiers de cette baisse (10%) ne prendront peut-être jamais effet.

Le comité de la CPEG a ainsi gelé la baisse du taux de rente et n'a pas fixé sa date d'entrée en vigueur. Il entend laisser au Conseil d'Etat la possibilité de recapitaliser la caisse, ainsi qu'il en a exprimé la volonté en avril. Si, d'ici au 30 juin 2018, une loi est promulguée en ce sens, la baisse de prestations sera abandonnée. Sinon, elle sera réactivée.

Pour l'instant, la seule mesure qui touche les fonctionnaires est donc l'élévation d'un an, de 64 à 65 ans, de l'âge pivot de départ à la retraite. Elle prendra effet au 1er janvier 2018 et correspond à une baisse de 5% des prestations.

(jef)