Genève

05 octobre 2016 06:50; Act: 05.10.2016 11:27 Print

Manger les restes du resto à bas prix grâce à une app

par Marine Guillain - Pour éviter le gaspillage, des établissements genevois proposent leurs invendus à demi-tarif.

storybild

Au lieu d'être jeté, le sandwich est vendu à moitié prix. (Photo: dra)

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est bien que la nourriture ne soit pas jetée», lance Marie, étudiante de 25 ans. Elle vient de se payer un sandwich à 4fr.95 au lieu de 11fr.50, grâce à Too good to go. Cette application gratuite connecte les utilisateurs avec les restaurants les plus proches qui ont des restes et permet de les acheter moitié prix. Elle a été lancée ce mois à Genève. «Il n'y a pas forcément de choix et on peut tomber sur quelque chose qu’on n'aime pas, c'est le jeu, précise Flore Martinson, manager pour la Suisse romande. Les restaurants estiment le nombre d'invendus et proposent des créneaux horaires pour venir les chercher, généralement en fin de service.»

Le concept est né au Danemark début 2016 et s'est étendu dans huit pays, avec plus de 500'000 utilisateurs. Il en compte 20'000 à Zurich, où il existe depuis quatre mois. A Genève, quinze établissements sont partenaires et vingt doivent s'ajouter prochainement. La majorité sont des food-trucks et des restaurants italiens. Ils vendent leurs produits entre 3 et 6 fr.

S’il n'y a finalement pas de restes, le restaurant avertit le client par SMS, assure Too good to go. En théorie, car ce n’est pas si simple dans la réalité. «Je n'ai pas le temps de m'occuper de ça pendant le service», affirme Fatima, serveuse chez Seed. Hier, elle n'était pas au courant que des personnes avaient réservé à manger. «Mais c'est bien, car sans ça nous jetons tous les restes.» Pour se financer, l'application perçoit 1fr.50 du client sur chaque transaction.

Consommateurs sensibles à la question du développement durable

Gilles Meystre, président de GastroVaud, voit plutôt d'un bon oeil le concept de Too good to go, du moment que «les conditions d'hygiène sont garanties. Je me réjouis de voir si ça va fonctionner. Le consommateur est toujours plus sensible à la question du développement durable. Mais aura-t-il envie de manger de l'invendu?» Actuellement il n'existe que des programmes facultatifs de lutte contre le gaspillage. Certains restaurateurs jettent leurs invendus, d'autres les donnent à des associations.

Autre app pour manger moins cher

Un peu dans la même veine que Too good to go, Eat & Out a été lancé par deux étudiants genevois. L'application propose chaque midi une offre dans un établissement à proximité de l'université. Cela depuis fin mars. Mardi midi, la Maison du sandwich offrait un sandwich pour un menu acheté. Ce mercredi, A Table fait de même avec un dessert. Les offres du soir varient plus: deux boissons chaudes pour le prix d'une mardi chez Muller’s Factory, des entrées à gagner pour le Geneva Gaming Convention ce mercredi, des réductions au bowling de la Praille jeudi.

«Nous travaillons aussi sur une offre shopping quotidienne à venir d'ici à février et sur une offre cours de danse», indique Myke Penseyres, dit le Grand sage. Les deux entrepreneurs veulent aussi lancer leurs propres événements dès novembre. Notamment des dégustations de café et de vin. Ils travaillent actuellement avec 45 partenaires, et l'application compte plus de 2000 utilisateurs.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • swi Tch le 05.10.2016 06:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sur le dos des pauvres

    Pour se financer, l'application perçoit 1 fr 50 au client sur chaque transaction -- 1.50 !! c'est abusé ! ! quel cynisme

  • talion le 05.10.2016 06:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enfin

    Enfin...c est une excellente idée et ça aurait dû se faire depuis longtemps. Par contre je comprends pas bien les 1fr 50 pour se financer???

  • Michou le 05.10.2016 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore un....

    surtaxer chf 1.5 sur des transactions entre 3 et 6 francs... adieu noble cause, encore un pseudo entrepreneur qui pompe un concept étranger et espère devenir millionaire. ça sera sans moi.

Les derniers commentaires

  • G.Faim le 06.10.2016 13:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    plus que les poubelles

    C'est quand même dur de manger les restes des restos du coeur

  • Pamplemousse rot le 06.10.2016 07:44 Report dénoncer ce commentaire

    Frais oui! Qualitatif peut-être ? Ecolo?

    Je sais que des supermarchés sur geneve ont la consigne de cuire une liste de pains "incontournables" jusqu'à la fermeture. Ces produits sont donc forcément des pâtons surgelés industriels cuit dans des terminaux de cuisson.C'est selon les dirigeants un gage de fraîcheur et de variété.Bien entendu, cette politique génère beaucoup de déchets. Orange oui, vert non!

  • Yoann le 05.10.2016 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi

    Déjà 11,50 c'est simplement hors de prix pour un sandwich qui en vaut pas plus que 2-3 frs à la fabrication, et en plus le restaurateur le vend une seconde fois si le client ne l'a pas terminé, hallucinant...

  • Albert Londre le 05.10.2016 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Pub gratos, oui mais

    vu les réactions, vouloir a tout prix se faire de la pub gratos n'a pas été forcément la meilleure idée de la semaine, ni pour les concepteurs de l'apli et encore moins pour la sandwicherie.

  • Yves Bender le 05.10.2016 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    louable mais. ...

    L'intention est louable mais ça devrait être gratuit, c'est mieux et plus écologique dans la pense d'un nécessiteux que dans la poubelle.