Genève

18 juillet 2017 20:00; Act: 18.07.2017 20:27 Print

Une descente festive du Rhône inquiète la police

par Maria Pineiro - Sur Facebook, une bande d'amis a lancé l'événement «Descente du Rhône ultime». Au programme, du monde, de l'alcool et des animations.

storybild

La manifestation prévue le 12 août prochain prévoit une descente du Rhône en canots ou autres embarcations gonflables. (Photo prétexte) (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

Grosses basses, bière qui coule à flots, concours de tricks ou encore beerpong flottant: la «Descente du Rhône ultime» annoncée sur Facebook pour le 12 août prochain promet d'être animée. Ce d'autant plus que près de 250 personnes se sont inscrites et 2000 ont manifesté leur intérêt en seulement quelques jours. Le groupe de jeunes à l'origine de l'événement veut organiser «la plus grande descente de la décennie». Départ au niveau du pont Sous-Terre, arrivée à Vernier aux Moulins.

Du monde, de l'alcool et une descente fluviale. Un cocktail explosif alors qu'un homme s'est noyé le week-end dernier dans le Rhône? L'invitation Facebook n'est pas passée inaperçue du côté de la police. «Nous avons quelques inquiétudes au sujet de la sécurité», confirme Sylvain Guillaume-Gentil, porte-parole. L'officier de presse précise qu'aucune demande d'autorisation n'a encore été déposée. Il invite les organisateurs à prendre contact avec les forces de l'ordre afin de discuter des mesures à prendre «pour que tout se passe au mieux».

«Nous déclinons toute responsabilité»

Les promoteurs de l'événement se défendent d'inciter à la beuverie. «Il y aura de l'alcool, c'est sûr, mais nous ne voulons pas pousser les gens au coma éthylique et à la noyade», illustre Hervé, l'un des organisateurs. Il reconnaît néanmoins que la manifestation a été montée «un peu à l'arrache, mais que désormais le groupe est en train de demander les autorisations et se renseigne quant aux assurances à avoir».

Mais sur Facebook, le groupe précise: «Nous déclinons toute responsabilité (...) car comme tu le sais, le Rhône, c'est dangereux.» Les meneurs se veulent simplement rassembleurs: «Les gens se baignent quoi qu'il en soit. Nous, nous ne faisons que réunir des personnes qui feraient la même chose de manière individuelle. Le but, c'est de passer un bon moment ensemble, dans un esprit de groupe», précise Hervé. Il explique que lui et ses amis ont déjà mis sur pied des soirées au bord du lac sans encombres.

La descente sera encadrée

Les organisateurs n'ont pas prévu de fournir d'embarcations. Ils s'occuperont par contre de la sono et des installations nécessaires pour les activités prévues, à savoir, frites en mousse pour les joutes, paniers pour le basket, voire même un barbecue pour y faire ses grillades. Le groupe espère pouvoir filmer l'exploit à l'aide de drones et est à la recherche de sponsors.

Pour l'heure, la police précise que son rôle est de donner des préavis favorables ou défavorables à la tenue de manifestations. «Ensuite, c'est le Département de la sécurité qui accorde ou non les autorisations, explique Sylvain Guillaume-Gentil. Si cette dernière est refusée, nous agirons en conséquence.» Il ajoute encore que si la descente devait avoir lieu, elle serait encadrée par un bateau de la police de la navigation et du sauvetage du SIS, afin que les conditions restent optimales.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lune de Fiel le 18.07.2017 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les laisser faire

    Quoi inquiète. Chacun à un cerveau, qu'on les laisse s'amuser. Marre de materner et déresponsabiliser les gens et surtout à Genève. Par contre comme pour les skieurs hors piste, il ne faudra pas venir pleurer ou les plaindres si ca tourne mal.

  • Meyer m le 18.07.2017 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sélection naturelle

    que les gens s'assument.

  • Laissez Les Faire le 18.07.2017 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais assumer

    Y connaissent les risques faut pas se prendre la tête avec ça! Et surtout faut pas qui viennent pleurnicher après parce que y a qqun qui a failli mourir

Les derniers commentaires

  • Ginette le 20.07.2017 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    Laissez vivre

    Mais laissez-les faire bon sang. Au pire, ils nourriront les carnassiers une fois au fond pendant quelques semaines. Au mieux, ils passeront un super moment. Tout le monde y est gagnant.

  • Pierrot Lunaire le 19.07.2017 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pier Droits et devoirs

    De part l'esprit de la Constitution Suisse, chaque citoyen est déclaré comme responsable. De là découle la démocratie directe, la détention d'armes et j'en passe. Sur que ce ne serait pas une première cette descente en radeaux. Pas la première noyade non plus. Et la plus part risquent d'être mineurs,par l'âge ou par l'effet des drogues (alcool etc) Donc oui,une opération de police à des points stratégiques pourrait éviter bien des malheurs ( même si je plains d'avance les agents qui seraient envoyés au front). On interdit ou on encadre des rassemblements pour moins de risques que ça.

  • Aribloom le 19.07.2017 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je fût (gag) d'jeune aussi

    Dans ce monde de TOTAL SECURITY, ça fait du bien de voir les quelques espaces de "liberté" qu'ils nous restent! Alors moi je dis, allez-y les jeunes. Oui, c'est dangereux! Il faut juste le savoir. Après, la vie aussi est très dangereuse puisqu'il est très improbable que l'on échappe à la mort. Alors quoi? On va tous rester à la maison à regarder les inepties de la télé?

  • Eric A le 19.07.2017 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Oscour ils sont devenus dingue !

    Une autorisation ???!!! on a encorer le droit de peter sans autorisation dans ce pays ?? c'est dingue ça

    • Georges le 19.07.2017 13:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Eric A

      Le Rhône est une zone protégée pour la faune et est fait partie de la convention de Ramzar. C'est une zone importante pour la reproduction des oiseaux d'eau, donc la navigation y est réglementée et ne peut pas aller semer la panique n'importe comment. Donc voilà pourquoi il faut une autorisation en dehors des problèmes de sécurité dû au grand nombre de participants et de la méconnaissance des dangers de l'eau libre même avec peu de courant.

    • Mme Li Berthet le 19.07.2017 14:48 Report dénoncer ce commentaire

      A Georges

      Mais peu importe, laissez-les vivre ces jeunes, ils savent bien que c'est dangereux mais laissez leur enfin une liberté éphémère de 2 mois si (encore)le temps est beau. C'est tout ce qu'ils ont d'à peu près sympa à Genève durant l'été.

    • Martin le 19.07.2017 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mme Li Berthet

      Laissez les vivres ces oiseaux qui n'ont pas d'autre endroit, c'est leur milieu naturel et c'est le moment de la reproduction. Arrêtez de mettre la tête dans le sac.

    • Fan d'ornithologie le 20.07.2017 08:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Martin

      Faux, le moment de reproduction des oiseaux d'eau est entre Avril-Mai. De plus, ca fait des années que les oiseaux en question ont remonté le Rhône à hauteur d'Aïre-la-ville. Tout ce que les jeunes risquent c'est de polluer les berges avec les bouteilles et autres déchets. Sinon, laissez-les s'amuser, ils ont déjà assez à faire durant l'année sans qu'on vienne leur souffler dans les bronches.

    • Martin le 20.07.2017 15:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Fan d'ornithologie

      Les jeunes oiseaux ne sont pas encore adultes et j'ai déjà vu des canetons séparés de leur mère après avoir été dérangés, se faire attraper par des prédateurs. Quand à la pollution j'ai plusieurs fois fait des nettoyages du Rhône en bateau, c'est innommable, il y en a partout, dans les roselières on ne voit même plus l'eau entre les tiges de roseaux. Vous devriez aller au barrage de Verbois pour voir la nappe d'ordures. Non, on n'a pas tout les droits si on est incapable de respecter la nature et la jeunesse n'est pas une excuse.

  • Nic0lasin le 19.07.2017 10:49 Report dénoncer ce commentaire

    Et alors?

    ça fait des décennies qu'on fait ça! Ils se réveillent que maintenant??? Merci la politique du 100% sécuritaire qui ne sert qu'a dédouaner les responsables politiques ahahahah