Genève

18 septembre 2017 21:30; Act: 18.09.2017 21:36 Print

Aînés déconnectés de leur système d'alarme

Un problème de câble réseau Swisscom à Bernex (GE) prive une centaine de personnes âgées de leur montre d'alarme.

storybild

Relié au réseau fixe, le système de téléalarme ne fonctionne plus en cas de panne. (Photo: Keystone/Gaetan Bally)

Une faute?

«Nous sommes dans une période à risque», confirme Florence Moine, directrice habitat et autonomie au sein de l'Institution genevoise de maintien à domicile (Imad). Durant dix jours, du 9 au 16 septembre, 462 clients de Swisscom ont été privés de téléphone et d'internet dans la commune de Bernex à cause d'un câble abîmé. La panne «aléatoire», selon Florence Moine, a duré une semaine.

Les aînés déconnectés

Parmi les personnes touchées par ces dysfonctionnements, une centaine d'aînés suivis par l'Imad, notamment grâce à une montre d'alarme, qui leur permet d'appeler les secours en cas de pépins. «J'étais inquiet pour ma mère âgée de 93 ans», s'exclame Alain-Dominique Mauris, Bernésien. «Ce système permet de s'assurer qu'elle garde un contact avec le monde extérieur. Dans le cas présent, elle ne peut même plus appeler les numéros d'urgence. J'ai dû faire appel à quelqu'un pour lui tenir compagnie la nuit.»

Swisscom propose une alternative

Florence Moine confirme que le système de téléalarme subit les conséquences de petites pannes courantes. «Cette fois, la durée de la perturbation est exceptionnelle.» L'entreprise de téléphonie assure avoir pris toutes les mesures pour réparer au plus vite et proposer entre temps des solutions de rechange: «Nous prêtons des natels à nos clients déconnectés du réseau fixe dans nos shops. Nous avons dû faire face à une rupture de stock, mais les magasins de l'enseigne ont ensuite été réapprovisionnés», précise Lauranne Peman, porte-parole. «Demander à des personnes âgées de se déplacer jusqu'à un magasin au centre-ville quand elles habitent à la campagne dénote un certain décalage entre l'entreprise et une partie de sa clientèle», s'insurge Alain-Dominique Mauris. Swisscom s'est excusé pour le dérangement et «comprend la gêne occasionnée».

Imad sur le pied de guerre

Face à cette problématique, l'Imad a «immédiatement pris des mesures». La directrice indique que l'institution a prévenu les clients et leurs proches répondants. «Nous avons augmenté les contacts et les passages chez eux. Durant la journée, il ne se passe pas plus de 4h sans qu'ils reçoivent une visite.» Un dispositif éprouvé puisque suivi notamment lors d'épisodes de canicule. «Il n'en reste pas moins que nos clients ont été fragilisés par cette situation», admet Florence Moine.

Doubler le système

Du côté de Swisscom, on renvoie à une nouvelle technologie de téléalarme complémentaire. Le système actuel fonctionne sur les lignes fixes, à savoir la téléphonie par internet. L'opérateur propose à ses clients de passer à une connexion sur le réseau mobile afin de pallier les éventuelles pannes. La connexion étant doublée, les clients ne seraient plus affectés par les problèmes de l'un ou l'autre réseau.

Quant à l'Imad, elle indique que le dispositif mis en place durant la perturbation a des coûts qu'il faudra chiffrer.

(mpo)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • roudi le 18.09.2017 22:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    réseau social

    de nos jours nous sommes bientôt connecté pour tout, mais nous n'avons bientôt plus de réseau social humains. idéalement il faudrait retourner quelquel 30 - 40 ans en arrière question réseau social humain, et nous aurions régulièrement un voisin qui passerait.

  • Julien le 19.09.2017 00:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui peut payer autant?

    ce qu'il faut savoir est que si on double les systèmes, cartes sim et ligne fixe, cela augmente le coût, pour des clients qui n'ont pas les moyens. et que ces coûts ne sont pas forcément pris en charges par les prestations complémentaires (PC) pour les personnes a faible rentes.

  • Philippe le 18.09.2017 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un service minimum

    ....nous avons été très préoccupé car sans téléphone impossible de téléphoner aux pompiers ou à la police ou au 144. ...

Les derniers commentaires

  • Candide le 19.09.2017 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Analogique

    Pourquoi faut-il de l'électricité ou des batteries ou des routeurs pour téléphoner ? Pourquoi les téléphones fixes sans courant avec cordon relié au combiné ne sont-ils plus d'actualité ? En cas de panne électrique, certes les opérateurs proposent la déviation du numéro fixe sur le portable, mais il faut diversifier les risques. En cas de black out, a-t-on pensé à des solutions de rechange ? C'est vrai, nous sommes tous enthousiastes face aux possibilités offertes par l'évolution à outrance des technologies; mais ce, au détriment de notre sécurité. Il ne faut pas mettre tous nos oeufs dans ...

  • lulu le 19.09.2017 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Râââleur

    "foutage de gueule"? Alors offrez donc le vôtre de service et soyez à son côté !

  • y en a marre le 19.09.2017 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore un oubli de MPogia

    ....decidement à Genève le Conseiller d État en charge de la Santé n est pas efficace les casseroles s alignent .

  • Patrick le 19.09.2017 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    beaucoup de situations identiques

    moi aussi j ai eu le même souci avec notre voisine et personne n est venu !

  • Karine le 19.09.2017 11:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci

    merci d avoir soulevé ce problème important pour des personnes fragiles qui ont besoin d être soutenue. Les pannes sont inévitables alors il faut prévoir un service de secours .