Loisirs à Genève

28 août 2017 14:06; Act: 28.08.2017 14:14 Print

Trente ans d'utopie aux Bains des Pâquis

Depuis sa constitution visant à sauver de la destruction ces bains historiques, l'Association d'usagers des Bains des Pâquis a réussi à faire des bains un lieu incontournable à Genève.

Une faute?

L'Association d'usagers des Bains des Pâquis (AUBP) voit le jour en 1987, sous l'impulsion d'usagers et d'habitants du quartier opposés au luxueux projet de démolition-reconstruction d'un homme d'affaires. Une contre-expertise montre que la structure en béton armé datant de 1932 n'est pas insalubre et qu'une rénovation douce, pour un montant similaire à celui que la Ville de Genève vote pour le projet initial, est possible.

Soutenue par des artistes, l'association mène une campagne référendaire «très festive», se souvient Philippe Constantin, nommé coordinateur de l'AUBP en 2008. Son rêve de sauver ce lieu se réalise le 25 septembre 1988: 72% des Genevois disent «non» au projet de destruction - symbolisé par une énorme pieuvre rouge sur l'affiche du dessinateur Exem - de cette plage populaire située dans la rade.

80 bénévoles

La Municipalité confie alors la gestion des Bains à l'AUBP, qui est associée aux travaux de restauration effectués entre 1991 et 1995. L'association décide d'ouvrir le lieu 365 jours par an. Elle crée un sauna puis une cabane à fondue, un bain turc, un hammam, des cabines de massages. Et elle développe une abondante offre culturelle: expositions, festivals, concerts, publication d'un journal.

L'association à but non lucratif emploie 25 personnes pendant l'été et une quinzaine le reste de l'année. Elle a passé des conventions avec la Buvette, une société à responsabilité limitée, et avec l'association les Mains des Bains, qui propose des massages. Elle peut compter sur 80 membres qui s'engagent bénévolement pour faire fonctionner les Bains et maintenir des tarifs bas.

«Pari tenu»

L'AUBP a traversé quelques crises, comme quand la Buvette a été accusée à tort de ne pas déclarer tous ses revenus. «Avec un million de visiteurs par an, les Bains suscitent la jalousie. Et la mise en place d'un mode de gestion horizontal, collectif, n'a pas été simple», analyse Fausto Pluchinotta, membre du comité de l'AUBP.

«Les membres de l'association n'étaient pas formés pour gérer un tel lieu. Ils ont bien tenu leur pari», relève-t-il. Selon lui, les Bains des Pâquis ne se sont jamais portés aussi bien que maintenant. «Ils ont une fonction sociale énorme. Ils sont devenus une institution», souligne Philippe Constantin.

Ce lieu exceptionnel et incontournable est cité dans tous les guides touristiques. Sur la jetée, le visiteur se sent en vacances. Face à l'eau ou autour de grandes tables se mélangent Genevois de souche et expatriés, banquiers, ouvriers et prostituées, de différentes cultures et ethnies. «C'est une utopie! Chose impossible dans une société basée sur l'argent», commente M. Pluchinotta.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dave le 28.08.2017 14:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au moins ça

    C'est les Bains que je regrette le plus depuis que je suis parti de Genève. Sinon il ne reste plus grand chose qui vit, à Genève....

  • Stef le 28.08.2017 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une enclave de bonheur

    Il est vrai qu'ont peut toujours mieux faire, mais il est également vrai que dès que vous êtes assis à une table, comme sur un bateau avec une vue imprenable sur le jet d'eau, la cathédrale, le Salève, et la rade, un air de vacance souffle irrémédiablement dans vos cheveux, étant un vieil habitué, d'énormes progrès ont été réalisés, un bémol sur les WC peut être, mais je pense que les choses vont êtres réglées !!! Je pense que les critiques sont toujours constructives, et aide les responsables aux travers de nos remarques à mieux faire c'est la vocation de l'assos, venez nombreux !

  • CitoyenFatigué le 28.08.2017 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    Good job

    Excellent

Les derniers commentaires

  • Sylvie Ciboulet le 29.08.2017 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Berges qui ne donnent pas envie...

    Genève est le pire endroit du lac pour ses berges. Pas de jolie plage, aménagement mal foutu, baraques degeux en bois pour faire office de bar,... Tout sauf classe ou bucolique. On ferait bien de prendre exemple sur nos compatriotes suisse allemands ou les italiens avec leurs lacs et surtout abords magnifiques (Garde, Come,...) !

  • yohann le 28.08.2017 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fernex

    moi j'ai ma piscine a la maison mes amis viennent a la maison il peuvent detruire sa

    • Al Laclairefontaine le 29.08.2017 00:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @yohann

      Tes amis ne viennent que pour ta piscine

    • Very Important Place le 29.08.2017 00:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @yohann

      Et moi j'en parlerai à mon cheval, il viendra volontiers dans ta piscine à Fernex(c'est où ça?). Je fréquente pas plus que ça les bains mais à chaque fois c'est plein de gens d'horizons divers et ça vaut son pesant de cahuètes dans cette ville où tout le monde pète plus haut que son postérieur. J'espère au moins que dans ta piscine y'a la douche au champagne? Moi je préfère l'eau des SIG perso.

  • steve le 28.08.2017 21:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    frontalier

    mais oui faites quelque chose de mieux utiliser nos impots. je suis meme d'accord de payer plus impot je peux pas me plaindre en vivant en france

  • Jean-Marc le 28.08.2017 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    Accès aux rives du lac!

    C'est quoi ce délire?? Qui voulait détruire les bains des Pâquis?? J'espère qu'il n'a pas été réélu au moins!! Tout au plus il faudrait les agrandir, mais certainement pas les détruire... Les ouvertures au lac accessibles à la population sont tellement rares, qu'il ne faut surtout pas fermer le peu qu'on a aujourd'hui. Ceci naturellement en attendant l'initiative populaire visant à rendre les rives du lac accessibles au public, en application de la LAT!

  • Olivier R.Freymond le 28.08.2017 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    la chanson des Bains

    Oh oh Aux bains des Pâquis on boit un verre entre amis... Oh oh Aux bains des Pâquis on est pas tous d'ici... "mais on partage la même table... pour un pt'it moment d'amitié... et l'on peut faire une petite place... pour tous ceux qui s'font désirer..." Oh oh Aux Bains des Pâquis... on est peut fier d'être ici... Oh oh aux Bains des Pâquis... on pousse la fête jusqu'à la nuit...etc