Genève

12 avril 2017 15:13; Act: 12.04.2017 16:34 Print

Le Cartel prêt à négocier sur les retraites si...

Les syndicats de la fonction publique travailleront avec le Conseil d'Etat si le comité de la caisse renonce à voter une baisse des rentes début mai.

storybild

Marc Simeth, président du Cartel intersyndical de la fonction publique. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

«Défendre une position jusqu’au-boutiste est compliqué. Ce n’est pas forcément la meilleure pour l’instant. Mais elle peut revenir sur le tapis.» Marc Simeth, le président du Cartel intersyndical de la fonction publique, a exposé ce mercredi la position de l’organisation quant aux retraites. En résumé, le Cartel accepte d’entrer en matière sur la proposition du Conseil d’Etat relative au renflouement de la Caisse de pension de l’Etat de Genève (CPEG): recapitalisation et passage de la primauté de prestations à la primauté de cotisations. Mais il veut des garanties: «Nous ne voulons pas négocier avec un pistolet sur la tempe. Il est primordial pour nous d’avoir un signe. Le 4 mai, le comité de la CPEG ne doit pas voter de baisse des prestations. On nous a dit qu’il y aurait un changement d’ordre du jour. Pour l’instant, on ne lâche rien.»

L'ombre de la grève plane

Bref, indique Albert Anor, du SSP, si le Conseil d’Etat ne freine pas la majorité du comité de la CPEG, qui songe à baisser le taux de rente des futurs retraités de 15%, «on durcira le mouvement. Nous n’aurons pas d’autre moyen que d’aller à la grève. C’est évident.»

Le Cartel refuse, pour l’heure, de dire s’il préfère le modèle du Conseil d’Etat (recapitalisation – sans doute à hauteur de 4 ou 5 milliards – et passage à la primauté de cotisations) ou celui de la gauche et du MCG (recapitalisation à hauteur d’un milliard et maintien de la primauté de prestations). «Même au sein de notre comité, il y a des pour et des contre pour chaque modèle, détaille Marc Simeth. Par ailleurs, il y a tellement de leviers» qu’il est impossible de se prononcer sans avoir étudié en détail chacune des options.

(jef)