Genève

11 octobre 2010 18:13; Act: 16.10.2010 17:58 Print

Joueurs roués de coups après un match de foot

par Grégoire Corthay - Un match de 5e ligue a dégénéré vendredi soir en campagne genevoise. Deux joueurs de 23 et 24 ans ont été blessés, attaqués à la sortie des vestiaires.

storybild

Deux joueurs d'une équipe venue jouer un match dans le village de Puplinge (GE) ont été violemment agressés par des supporters et un joueur de l'équipe. (Photo: stades.ch)

Une faute?

Vendredi 7 octobre, le FC Puplinge, un petit club de foot du canton de Genève, et certains de ses supporters ont donné une triste image du football amateur. Sa deuxième équipe d'adultes(Puplinge 2) accueillait le FC Donzelle 2 à l'occasion de la 7e journée championnat de 5e ligue genevoise. Les deux équipes étaient jusqu'alors invaincues. Il s'agissait du «match au sommet»...

Les visiteurs menaient 2-0 à la mi-temps. Le match se déroulait dans un climat relativement normal jusqu'à ce que les joueurs de Puplinge s'estiment volés par l'arbitre en 2e mi-temps. Il aurait oublié de siffler un pénalty. Le ton monde, les esprits s'échauffent...

Expulsé pour un coup de boule

Puplinge parvient à revenir à 2-1 au score. Quelques minutes plus tard, c'est le tournant de la partie. Un des joueurs de Puplinge, le numéro 10, est expulsé pour «voie de faits». Selon l’arbitre, il a asséné un coup de boule à un joueur de Donzelle.

Furax en rentrant au vestiaire, il promet de se venger d'une décision qu'il estime injuste et menace de s'en prendre physiquement à certains joueurs de Donzelle. Diminué par cette expulsion, l'équipe de Puplinge s'incline finalement 5-1 sur son terrain.

«Partez le plus vite possible!»

«On savait que le retour aux vestiaires allait être chaud, mais on ne pensait pas que cela allait pareillement dégénérer par la suite. On croyait que le joueur expulsé avait proféré ses menaces sous le coup de l'émotion et qu'il allait se calmer. Des supporters ont alors tenté de venir nous agresser dans les vestiaires mais ils ont été stoppés par certains joueurs de Puplinge. On nous a conseillé de quitter le coin au plus vite» relate un joueur de Donzelle.

«Plus tard, alors qu'on venait de sortir des vestiaires pour rejoindre nos voitures, on est tombé dans un véritable guet-apens. Une dizaine de pseudo supporters de Puplinge ainsi que le joueur précédemment expulsé nous ont sauté dessus alors qu'on empruntait un chemin mal éclairé!» poursuit-il.

«Ils se sont acharnés sur deux joueurs!»

«Là, cela a été la baston, une véritable ratonnade! Durant quelques minutes, ils s'en sont pris en particulier à deux joueurs qu'ils ont abondamment frappé. On s'est défendu et on a rendu des coups. L'un des nôtres a été blessé au visage, sa cloison nasale a été touchée sans toutefois être fracturée. Il a fini à l'hôpital de Saint-Julien, en France voisine. Un autre souffre d'un hématome aux testicules. Ses agresseurs lui maintenaient la nuque avec les mains en lui assénant des coups de genoux dans le bas ventre avec une violence hallucinante!» poursuit le joueur choqué.

Une partie des agresseurs appartenait à un groupe de jeunes qui ne seraient pas liés directement au club mais qui zonaient dans un local à proximité des vestiaires. Selon un autre témoin, au moment de l’agression, ils étaient ivres et avec les yeux complètement explosé par de la consommation de cannabis.

«Ce qui s’est passé est intolérable!»

Du côté des dirigeants de Puplinge, on déplore cette affaire et surtout sa médiatisation qui vont ternir l’image d'un «club formateur». On estime en revanche qu'il y a une responsabilité partagée entre les deux équipes, les joueurs de Donzelle ayant aussi provoqué le public.

«On ne cautionne pas ce qui c'est passé. C'est un acte inadmissible! Dans notre club, nous avons une charte avec des règles de comportements à respecter que tous les joueurs ont signés. Le comité du club s'est réuni lundi soir et a décidé de suspendre de matches et d'entraînements jusqu’à nouvel avis deux joueurs impliqués dans cette histoire» explique Olivier Juillard, responsable technique du club.

Pas d'interdiction de stade possible

«Les jeunes qui étaient présents au bord du terrain sont des copains des joueurs. A Puplinge, le vendredi soir, il n’y a rien à faire. Alors, ils boivent des bières, fument des pétards et ensuite viennent assister au match. Le supporter qui a fait irruption sur le terrain a été identifié. C'est quelqu'un qui avait déjà reçu il y a 18 mois une lettre le priant de ne pas se rendre au stade… Mais que peut-on faire? Il ne semble pas possible d’interdire l'accès à un terrain de foot de campagne à un jeune. Il n'existe pas de base légale» poursuit-il.

«Mais de là à dire que ce genre de problèmes n'arrivent pas ailleurs, c'est ne pas connaître le foot genevois. A Versoix ou au Libellules, ce n'est pas mieux!» affirme Olivier Juillard.

Par ailleurs, il estime qu'il n'y aura pas de plaintes déposée. «Les joueurs blessés du FC Donzelle n'oseront pas. n’étant pas tout blanc non plus…» conclut-il.

4 matches de suspension

L'Association cantonale genevoise de football (ACGF) a décidé le mercredi 13 octobre d'infliger 4 matches de suspension à Julien P., le joueur du FC Puplinge 2 (groupe 2 de 5e ligue), qui a écopé du carton rouge lors de la rencontre. Cette décision, publiée sur le site internet de l'ACGF, s'appuie sur le rapport de l'arbitre.

L'ACGF indique aussi qu'un autre joueur du FC Puplinge 2 a reçu un carton jaune et que, du côté du FC Donzelle 2, trois joueurs ont également reçu un carton jaune durant la partie.

(gco)

Les commentaires les plus populaires

  • pep le 13.10.2010 23:14 Report dénoncer ce commentaire

    Honte, Grosse honte.......

    A entendre tous les témoins présents, il y avait la grande foule au stade! Or, excusez moi, mais s'il y avait 50 personnes, c'était déjà énorme...

  • temoin y-x-z le 12.10.2010 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    reponse denier com.

    et moi choqué de lire des mensonges pareil AUCUN père de famille n'a été soit disant roué de coup dans cette altercations...car le père en question est rester tranquillement avec d'autre personne, ayant assisté à laltercation, pour attendre la police ...ce dernier commentaire est un mensonge pur et simple!!!!!

  • Helvetas Citoyen le 14.10.2010 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Hallucinant!

    C'est ça la France....C'est triste ça fait peur!

Les derniers commentaires

  • Dzodzet le 17.10.2010 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faites bien rire

    Mais alors là, les Genevois vous me faites bien rire... Vous qui êtes toujours les champions pour mésestimer les gens des autres cantons en les traîtant de paysans et autres... Sur ce coup, vous prouvez que vous êtes bien les pires de tous... Attendre des joueurs pour se venger, c'est du même niveau mental que ce que les supporters serbes ont fait à Gênes.

  • footeux du dimanche.... le 17.10.2010 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    C'est tellement facile de rejeter la faute sur l'autre équipe... Dans un moment ça va être la faute de l'arbitre et des poteaux carrés. Regardez vous en face, à Donzelle ET à Puplinges. Vous n'êtes pas des saints. Peu importe qui a commencé. Cette histoire se termine avec des mecs à l'hôpital et c'est ça le plus grave. C'est ça le plus scandaleux!!!

  • Larusso le 16.10.2010 18:06 Report dénoncer ce commentaire

    La Caliméro du foot genevois

    On ne me fera pas croire qu'un club ne peut pas canaliser ses supporters quand ils ne sont qu'une dizaine et apprendre à ses joueurs qu'on ne doit pas donner de coup de tête à un adversaire lors d'un match! Au niveau de la mauvaise foi, Puplinge mérite d'être promu dans l'élite!

    • René la Taupe le 16.10.2010 20:00 Report dénoncer ce commentaire

      Information

      Un pote qui connait un joueur de l'équipe m'a dit que le supporteur qui est entré sur le terrain pour frapper un joueur de Donzelle avait déja été interdit de stade pour la même chose. Comment a-t-il pu revenir au match sans que personne de Puplinge ne dise rien ?

  • Peter Middelkerke le 16.10.2010 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    Un coup de boule = 4 matches

    Quatre matches de suspension pour un joueur de Puplinge... C'est à croire que même l'ACGF est contre le "club formateur" au comportement si irréprochable et dont les dirigeants semblent quelque peu dépassés par certains comportements.

    • Ted Robert le 16.10.2010 21:12 Report dénoncer ce commentaire

      Une sentence inique ?

      4 matches, ça ne fait pas cher le coup de boule... Ce genre de geste devrait, comme c'est le cas dans les sports américains, amener des sanctions nettement plus sévère (genre 6 mois de suspension au minimum). Avec des peines exemplaires, on arrivera peut-être à bout de ce fléau qu'est la violence dans le foot amateur

  • Un Ulrtra Indep. le 15.10.2010 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    Triste match tristes commentaires

    Alors moi je trouve très triste tous ces commentaires (d'un côté comme de l'autre), quand deux clubs de campagne ce rencontre cela devrait toujours ce finir à la buvette à boire un verre tous ensemble...PRENEZ EXEMPLE SUR LES VETERANS QUI FONT DES BOUFFES APRES CHAQUE MATCH ET BIEN SOUVENT AVEC LEUR ADVERSAIRE !!!

    • Mauro V. le 16.10.2010 19:57 Report dénoncer ce commentaire

      Vive les vétérans

      Merci pour ce commentaire plein de bon sens (enfin...) En tant qu'ancien vétéran, j'ai souvenir de 3e mi-temps mémorables, que cela soit du côté de Puplinges ou de celui de Donzelle. Peut-être que l'âge n'a pas que des mauvais côtés ?

    • Nicolas de Flue le 16.10.2010 21:14 Report dénoncer ce commentaire

      Un match de gala ?

      Vu ces commentaires positifs des vétérans, ne pourrait-on pas imaginer un match de gala contre la violence, entre la vielle-garde de Puplinge et de Donzelle, afin de remettre le ballon au centre des préoccupations ? On voit ce genre de chose chez les pros, cela pourrait avoir un effet positif aussi chez les jeunes

    • N° 9 le 18.10.2010 15:29 Report dénoncer ce commentaire

      Gala

      Le hasard du calendrier a bien fait les choses Nicolas, car ce match aura lieu ce soir en séniors, 3ème degré, au stade de Donzelle. Vive les vétérans