Genève

23 juin 2017 16:03; Act: 24.06.2017 08:17 Print

Nouvelle étape franchie pour l'avenir des pompiers

Les communes genevoises ont donné leur accord pour restructurer et améliorer l'organisation du corps des sapeurs professionnels.

storybild

(Photo: dra)

Sur ce sujet
Une faute?

L'avenir des pompiers genevois pointe à l’horizon 2030. A cette date, la réforme globale du «concept opérationnel cantonal de défense incendie et secours» devrait être achevée. Un nouveau pas a été franchi: l'Association des communes genevoise a validé le dispositif prévu, se réjouit l'Etat, dans un communiqué publié ce vendredi.

D'ici 13 ans, le nombre de sapeurs professionnels devrait avoir quasi doublé, passant de 150 à 270 postes à temps plein. Dès 2020, les casernes de Frontenex et des Asters passeront en mode 24h/24h. Enfin, deux nouvelles bases d'intervention devraient ouvrir en périphérie de la ville durant la prochaine décennie. D'abord dans la région de Bernex et Plan-les-Ouates, puis dans le secteur de Vernier-Meyrin.

Quid des volontaires?

Ces mesures visent à réduire le délai d'intervention des pompiers, jugé insuffisant par un rapport de la Cour des comptes en 2011. La hausse des effectifs permettra en parallèle de diminuer le stress et la fatigue des soldats du feu.

La collaboration entre les pompiers pros et les brigades communales, composées des volontaires, devra aussi être redéfinie. Au final, un corps unifié pourrait voir le jour. Mais les municipalités et le Canton doivent encore élaborer un concept opérationnel concernant les sapeurs volontaires.

(dra)