Genève

12 mai 2017 15:26; Act: 12.05.2017 15:36 Print

Solutions pour sortir les requérants des abris PC

Le nombre de demandeurs d'asile résidant dans des structures souterraines a fortement diminué l'année dernière. Mais il reste encore 139 personnes logées dans des abris.

Sur ce sujet
Une faute?

L'Hospice général a pu fermer vendredi l'abri PC d'Annevelle à Lancy (GE) qui hébergeait des requérants d'asile. Le canton a réussi à trouver des solutions pour accueillir la plupart des requérants dans d'autres bâtiments.

«Une recherche assidue de logements a permis de sortir un grand nombre de détenteurs de permis B et F du dispositif d'hébergement destiné aux requérants», indique vendredi l'Hospice général dans un communiqué. De plus, après deux ans de forte hausse, le nombre de requérants pris en charge s'est stabilisé au-dessus de 6600.

Autre élément qui a permis de détendre la situation: deux centres d'hébergement collectif ont été ouverts depuis le début de l'année. Le centre de Bois-de-Bay, situé sur une parcelle du camping de Satigny, a été mis à disposition en mars. Il comprend une trentaine de mobilhomes pour une capacité de 126 lits. A ce jour, vingt familles, soit 85 personnes, y habitent.

Six fermetures

Le centre de Franck-Thomas aux Eaux-Vives près du chantier du CEVA, qui avait été fermé pendant quelques mois en raison de travaux, a pu rouvrir entre février et mars. Actuellement, 130 personnes résident dans ce centre qui affiche complet.

L'Hospice a ainsi pu fermer depuis fin 2016 six abris PC. Trois restent encore ouverts, soit ceux des Coudriers, de Châtelaine et de Versoix. Au total 139 personnes y logent. «Sur un an, le nombre de résidents dans des structures souterraines a diminué de deux tiers», relève l'Hospice général.

Des recours

Des projets sont en cours pour désengorger les centres d'hébergement collectif et fermer tous les abris PC. Les travaux de rénovation du centre du Lagnon à Bernex devraient être terminés d'ici fin août. Et six nouveaux centres, tous provisoires, sont en cours d'élaboration.

Trois sont bloqués par des recours, soit Belle-Idée à Thônex, Rigot en Ville de Genève et Grand-Pré à Onex. A Veyrier, une demande d'autorisation de construire sera déposée d'ici mai et à Aïre, l'Hospice général travaille sur un bâtiment destiné aux mineurs non accompagnés. Enfin, à Lancy au Chemin du Bac, le chantier démarrera cet été.

(ats)