Genève

13 octobre 2016 21:24; Act: 14.10.2016 08:50 Print

La prolifération des cerfs dangereuse pour le trafic

par Thomas Piffaretti - Les accidents de la route liés à la présence de l’animal n’ont jamais été aussi élevés. Le Canton songe à des mesures.

storybild

11 Octobre 2010. Thierrens. Les cerfs d'Alex Benoit, éleveur de gibier. © Gérald Bosshard (Photo: Bosshard)

Une faute?

«On craint qu’un jour quelque chose de grave se produise.» Chef des gardes de l’environnement du canton, Alain Rauss ne cache pas une certaine inquiétude. Depuis janvier, cinq accidents de la route impliquant un cerf ont été enregistrés. Un record.

Cette hausse s’explique par l’augmentation constante de la population de ces bêtes, qui a doublé en dix ans dans le canton et compte aujourd’hui une soixantaine d’individus en hiver. Cette concentration pose un réel problème de sécurité routière. Un cerf pesant environ 200 kg, une collision fait des dégâts. Jusqu’à présent, ceux-ci n’ont été que matériels.

Les 3 km rectilignes de la route de Sauverny, à Versoix, où se produisent toutes les collisions, sont pourtant équipés d’alarmes sonores et lumineuses censées dissuader les animaux de traverser. «Mais leur efficacité reste difficile à mesurer», souffle Alain Rauss.

Pour renforcer ce dispositif, son service étudie plusieurs solutions, dont l’installation de panneaux intelligents qui s’allument et préviennent les conducteurs quand un animal est prêt à bondir sur la chaussée. Fribourg doit le tester bientôt. A Genève, où la chasse est bannie, l’abattage de cerfs sera envisagé uniquement en dernier recours.

Compétente en matière de sécurité routière, la Direction générale des transports dit ne pas avoir encore été sollicitée. Elle affirme qu’elle étudiera la situation le cas échéant et prendra les mesures qui s’imposent.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Robert mari le 14.10.2016 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Un monde de fous

    La prolifération des cerfs dangereux pour la circulation cest pas plutôt la circulation qui est dangeureuse pour les cerfs ???

  • Sébastien le 14.10.2016 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    limiter pas exterminer svp

    pour avoir faillit en percuter un à moto, pas plus tard qu'hier début de soirée, alors que ce dernier traversait la chaussée en compagnie de deux autres bestio, c'est sur ça fou les boules. mais pense pas que d'abattre en masse pour limiter la population de cette race va réellement régler le problème. faut juste être conscient que cela peu arriver et faire preuve d'un max de prudence.

  • sansan le 14.10.2016 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mouai

    la prolifération de l homme est dangereuse pour l humanité

Les derniers commentaires

  • Chrichri le 15.10.2016 01:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mensonges

    Il y a pratiquement plus de cerfs dans les bois de Versoix! Les gardes "environnement" les ont presque tous massacrés! Les sangliers itou.

  • jean aimar le 14.10.2016 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    c est l epoque du brame soyez prudents

    je pense qu il serait moins couteux d installer des CD sur le bords des routes aux passages de Cerfs car les phares refletent sur les CD qui bougent et effraie les animaux

  • Justine Tittgoutt le 14.10.2016 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    Danger

    Ce n'est pas les animaux qui sont dangereux mais les automobilistes car ils sont trop occupés avec leur Natel pour conduire correctement

  • Antdim le 14.10.2016 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les vrais coupables

    La prolifération de l'être humain est dangereuse pour tout ce qui l'entoure.

  • Sebast le 14.10.2016 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le loup

    Réintroduisons le loup dans le canton de Geneve afin qu'il régule les cerfs.