Genève

08 décembre 2016 09:03; Act: 08.12.2016 17:58 Print

L’Université occupée, les frais d’inscription annulés

par Marine Guillain - La direction de l'Uni de Genève voulait faire payer 50 fr. l’immatriculation. Elle a fait un pas en arrière.

Sur ce sujet
Une faute?

Ils étaient prêts à passer la nuit dans l’établissement. Mercredi soir, environ 150 étudiants se sont réunis à Uni Dufour pour protester contre la hausse des frais d’inscription décidée par l’Université de Genève (Unige, lire plus bas). «Nous avons voulu bloquer l’espace du rectorat et surtout pas celui des étudiants», indique Romain Gauthier, membre de la plateforme «Stop la Hausse».

Les universitaires ont servi des repas et réalisé des ateliers festifs. «Nous avions eu plusieurs réunions avec le rectorat, qui ne nous écoutait pas, poursuit Romain Gauthier. Là on a agit symboliquement pour qu’il accepte enfin de supprimer cette mesure». Mesure déplorée car «en plus d’être un frein à l’accès aux études, elle discrimine financièrement les étrangers».

Vers 23h, «après d’âpres discussions», une solution a été trouvée. L’Alma mater, qui voulait d’abord suspendre la hausse des frais, a finalement accepté de la retirer. Un groupe de travail a été créé, comme l’avait proposé l’Assemblée de l’Université (AU) le 30 novembre. Ses membres (de la direction, de l’AU et de «Stop La Hausse») devront «faire des propositions visant à résoudre le problème des coûts administratifs liés à la gestion des dossiers d’inscription», explique Aurélie Kuntschen, attachée de presse de l’Unige.

En octobre, l'Unige avait décidé de rendre l’immatriculation payante dès janvier 2017. Soit 50 fr. pour les titulaires d'un diplôme suisse et 150 fr. pour ceux bénéficiant d'un titre étranger. Cette option aurait pu générer 600'000 fr. pour faire face aux coûts croissants de gestion des dossiers administratifs. Le rectorat avait pris cette décision lors d'une séance à huis clos. La faîtière des étudiants (CUAE) avait déploré avoir été mise «devant le fait accompli». Les universitaires mécontents avaient déjà manifesté début novembre aux Bastions.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pro Libertate le 08.12.2016 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Immature au possible!

    Ridicule - ces gauchistes sont vraiment insupportables. 50 à 150 Fr est un coût extrêmement raisonnable. Ca couvre même pas la totalité des frais engendrés. Alors forcément QUELQU'UN doit payer - ou est-ce qu'ils s'imaginent que l'argent tombe du ciel? A Genève, les contribuables sont déjà chargés un max. Donc l'Etat ne pourra pas augmenter les impôts. Taxers encore plus "les riches"? Si un seul d'entre eux s'en va, la perte sera au moins équivalente à ce qu'ils espèrent gagner en plus. Alors finalement, ce montant devra être économisé ailleurs. Comme toujours chez les plus faibles...

  • giof le 08.12.2016 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est dû.

    C'est logique quand ça vient de la jeunesse $ocialiste. Ils apprennent vite de leur aînés Quand il faut payer c'est mieux avec l'argent des autres.

  • Vlad le pourfendeur le 08.12.2016 19:43 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de décence svp

    Nbre de contribuables du canton de GE en 2015 = 290340 Nbre d'étudiants à l'uni de GE en 2015 = 16908 Pour 1 étudiant, coût annuel (2 semestres) à l'uni 1000.- Paiement par les collectivités publique à l'uni GE en 2014 = 448 millions de francs. Coût 1 étudiant à la collectivité, par an = 26496.- Coût 1 étudiant par contribuable, par an= 1543.- En réalité le coût par étudiant est plus élevé que le calcul ci-dessus. Je trouve indécent l'attitude des étudiants qui ne veulent pas payer ce tout petit supplément en regard du gros effort que nous faisons tous pour eux. Sources, uni GE et canton

Les derniers commentaires

  • giof le 08.12.2016 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est dû.

    C'est logique quand ça vient de la jeunesse $ocialiste. Ils apprennent vite de leur aînés Quand il faut payer c'est mieux avec l'argent des autres.

  • Pro Libertate le 08.12.2016 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Immature au possible!

    Ridicule - ces gauchistes sont vraiment insupportables. 50 à 150 Fr est un coût extrêmement raisonnable. Ca couvre même pas la totalité des frais engendrés. Alors forcément QUELQU'UN doit payer - ou est-ce qu'ils s'imaginent que l'argent tombe du ciel? A Genève, les contribuables sont déjà chargés un max. Donc l'Etat ne pourra pas augmenter les impôts. Taxers encore plus "les riches"? Si un seul d'entre eux s'en va, la perte sera au moins équivalente à ce qu'ils espèrent gagner en plus. Alors finalement, ce montant devra être économisé ailleurs. Comme toujours chez les plus faibles...

  • Vlad le pourfendeur le 08.12.2016 19:43 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de décence svp

    Nbre de contribuables du canton de GE en 2015 = 290340 Nbre d'étudiants à l'uni de GE en 2015 = 16908 Pour 1 étudiant, coût annuel (2 semestres) à l'uni 1000.- Paiement par les collectivités publique à l'uni GE en 2014 = 448 millions de francs. Coût 1 étudiant à la collectivité, par an = 26496.- Coût 1 étudiant par contribuable, par an= 1543.- En réalité le coût par étudiant est plus élevé que le calcul ci-dessus. Je trouve indécent l'attitude des étudiants qui ne veulent pas payer ce tout petit supplément en regard du gros effort que nous faisons tous pour eux. Sources, uni GE et canton

  • pierre1992 le 08.12.2016 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comprends pas

    Tout ce cirque pour 50 balles....