Genève

08 juin 2017 18:29; Act: 08.06.2017 19:15 Print

«Si la foreuse a une panne, c'est la fin du monde!»

par David Ramseyer - Le percement du dernier tunnel du CEVA, celui de Champel, a eu lieu ce jeudi. Une étape cruciale du chantier et un moment d'émotion pour les ouvriers.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Je suis heureux! Je voulais voir la lumière de l'autre côté.» Rui Marcelino, chef d'équipe et à l'oeuvre depuis l'ouverture du chantier en février 2013, est l'un des premiers à avoir traversé la paroi de roche dans le tunnel de Champel, ce jeudi. Il porte dans ses bras une statue de Sainte Barbe, la patronne des mineurs et des tunneliers. Un objet sacré qu'aucun ouvrier digne de ce nom n'oublierait au moment de la jonction de deux galeries souterraines.

Sous la colline de Champel, l'homme qui a percé les derniers mètres de paroi aux commandes de son brise-roche hydraulique fait aussi part de son émotion. Il faut dire que c'était son tout dernier jour de travail, avant de partir à la retraite. Alors, stressé? Un peu. «Il y avait beaucoup de gens présents. J'avais confiance en moi, mais concernant la machine, là... Si il y avait eu une panne, c'était la fin du monde pour moi», rigole le contre-maître.

Le percement du tunnel en images:

Délais remis en cause

C'était en tous cas la fin d'une étape cruciale pour le CEVA. Désormais, les 10 kilomètres sur territoire suisse de la liaison ferroviaire Genève/Eaux-Vives/Annemasse (F) peuvent se parcourir d'une traite. Tous les ouvrages sont percés. Mais la date de fin du chantier reste encore en suspens. La faute à cinq oppositions de riverains qui jugent insuffisantes les mesures prises pour lutter contre les vibrations et le bruit solidien générés par le passage des wagons.

«On espère toujours achever le projet fin 2019», soupire Luc Barthassat. Mais le conseiller d'Etat chargé des transports avoue tout de même craindre une mise en service en 2020, voire plus tard. Dans son discours devant les dizaines d'invités qui ont assisté au percement du tunnel, le magistrat a fait part de son espoir que «la minorité qui prend les Genevois en otage reverra ses positions».


Les commentaires les plus populaires

  • BALBUSS le 08.06.2017 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends pas

    mettre plus de 2 milliards pour quelques km vers Annemasse alors que l'on est pas capable de régler les problèmes de circulation en ville et sur le pont du Mt-Blanc. si un jour ces travaux s'achève, tout le monde aura oublié son utilité et on aura d'autres plans de mobilité. En revanche on est pas capable de financer une traversée de la rade qui pourrait non seulement embellir la rade mais servir à quelque chose autre qu'aux frontaliers d'Annemasse

  • TiSo le 08.06.2017 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Genève

    Et Encore plus de frontaliers et toutes les kaids de banlieue avec..

  • Lol le 08.06.2017 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grand Genève

    Un petit pas pour Genève Un grand pas pour les frontaliers Vive grand Genève

Les derniers commentaires

  • Jean-Mouloud Dutrudbal le 09.06.2017 11:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Seins Barne

    Sainte Barne, patronne des mineurs et tunneliers... Dieu créa le monde puis las de tout ce travail il créa Barne pour guider les employés vers la fabrication de tunnels et vers le mineret histoire de prendre les ressources de la terre et polluer le monde.

  • Gaston Tournparron le 09.06.2017 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Si la foreuse est en panne...

    ... c'est la fin du forage.

  • Foreur le 09.06.2017 07:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marco Pikeur

    Heureusement, ma foreuse est rarement en panne. C'est vrai que ce n'est jamais très agréable quand ça arrive...

  • gleitz le 09.06.2017 07:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à tous les vacanciers

    pourquoi certaines personnes font les raciste et ensuite il parte en vacance à l'étranger. Trouver l'erreur bonne journée

    • Flo flo le 09.06.2017 11:10 Report dénoncer ce commentaire

      @gleitz

      Ca s'apelle l'hypocrisie Suisse :)

    • Dreams le 09.06.2017 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @gleitz

      Parce qu'aujourd'hui il faut se battre pour être pris dans une entreprise malgré tous les diplômes et expériences, contre un français moins diplôme et inexpérimenté que coûte bcp moins chère et bonus ils financent leurs maison avec les sous gagnes ici et nous on a juste pour vivre !!! J'étais force de me rabaisser et mettre que je suis sans expérience pour être prise dans une boite et ça c'est un scandal!!!

    • Dreams le 09.06.2017 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @gleitz

      Et non désolé !! je suis dégouté que de coup je préfère partir aux autres pays pas à côté

    • annemasse le 09.06.2017 17:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Flo flo

      et l hypocrisie FRANCAISE c est quoi

    • Gie Pense le 09.06.2017 19:10 Report dénoncer ce commentaire

      à tous les travailleurs

      le bon peuple suisse accusent les frontaliers pendant que les patrons suisses embauchent les frontaliers. Cherchez l'erreur....

    • sarah tatoulle le 12.06.2017 07:19 Report dénoncer ce commentaire

      Qui embauche ?

      Des patrons Suisses ....

  • Vladimir le 09.06.2017 00:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ceva

    le mot ceva veut dire quoi exactement, merci

    • André Meylan le 09.06.2017 02:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vladimir

      CEVA =Cornavin Eaux-Vives,Annemasse. C'est l'abréviation de cette liaison en partie souterraine qui reliera le réseau Suisse et Français en passant par Cornavin,Lancy,Carouge,Champel,Eaux -Vives, Chêne-Bourg et Annemasse et continuation sur Annecy,ou Thonon Evian.Cette liaison de 16 km.en projet depuis 1912 ( he oui ) sera presque entièrement souterraine ou en tranchées couvertes sous l'agglomération Genevoise.Mise en service : fin 2019