Genève

31 août 2017 15:11; Act: 31.08.2017 22:27 Print

Sondage lancé sur le projet d'un péage urbain

Le Canton demande aux habitants du Grand Genève s'ils veulent d'un système de taxation des véhicules, qui serait installé autour de la Cité de Calvin.

storybild

(Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Etat de Genève devrait bientôt savoir si la mise en place d'un péage urbain est une idée qui pourrait emporter l'adhésion de la population. Une enquête sur la question a été lancée jeudi auprès d'un échantillon représentatif de 1500 personnes, habitant Genève, dans le canton de Vaud et en France.

L'enquête est pilotée par le département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA). Elle permettra de déterminer les préférences des potentiels usagers d'un péage urbain. Les sondés seront invités, au fil du questionnaire, à choisir entre plusieurs options, dont celle du statu quo.

De 20 centimes à 5 francs

Les enquêteurs pourront ainsi mesurer le degré d'acceptabilité de plusieurs types de péage urbain. Il sera notamment proposé un péage urbain qui couvre la moyenne ceinture et un autre, plus étendu, qui a pour frontière l'autoroute de contournement de Genève. Différents prix seront soumis aux sondés, allant de 20 centimes à 5 francs.

La façon d'utiliser les recettes du péage variera aussi. L'argent pourra servir par exemple aux transports publics ou à la construction d'infrastructures routières ou à la lutte contre la pollution de l'air. Les sondés devront également dire quels usagers devraient profiter, à leurs yeux, de rabais.

Autres villes en exemple

Un tableau des solutions envisageables sera ainsi à disposition du canton de Genève si un jour un péage urbain devait être instauré au bout lac. Le chemin pour réaliser un tel projet est toutefois semé d'embûches. Il faudrait une modification constitutionnelle, a rappelé Alexandre Prina, de la direction des transports du DETA.

L'enquête sur le péage urbain sera réalisée via internet. Elle émane d'une demande du Grand Conseil genevois, qui s'interroge sur la faisabilité d'un tel projet. D'après les expériences menées dans d'autres villes, comme Londres ou Milan, un péage fait baisser la circulation automobile et diminue la pression de stationnement.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vick le 31.08.2017 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    idee

    faire payer les voitures française qui n ont qu' un passager afin de favoriser le covoiturage les p+r et désengorger le trafic

  • titi le 31.08.2017 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    on ne sait plus quoi inventer

    comment faire mourir une ville après les commerces vont se plaindre que les gens font leurs achats en périphérie. quand les politicien veulent quelque chose ils nous le remettent toujours sur le tapis par contre quand cela dérange comme les assurances maladie ils oublient vite

  • Simple Pekin le 31.08.2017 15:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Halte aux taxes!

    Automobile = pompe à fric

Les derniers commentaires

  • Ptitpixel le 04.09.2017 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va finir à pied et à poil

    Au nom des jeunes de la génération Y: le test de vue, le cours de samaritain, le cours de sensibilisation, le cours de 2 phases, tolérance zéro pour l'alcool en voiture et à vélo, disparition des places blanches, augmentation des tarifs TPG.

  • Olivier le 03.09.2017 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oyez oyez braves gens

    Payer pour accéder à une ville suisse? Ca a déjà existé. En meme temps que la Dime, la Gabelle, le droit de cuissage et le bucher pour les impurs. Quelqu'un se sent il pousser une armure de bailli parmi les autorités? N'oubliez pas de faire construire un pont-levis pour éconduire les importuns. C'est grotesque et inquiétant.

  • pipo92 le 02.09.2017 23:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Français à la caisse !

    Pleins pots pour les frontaliers ! 5.- c'est pas assez, sachant qu'ils gagnent 4x le SMIC français ! Pfff...

    • Le Grisonnais le 03.09.2017 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @pipo92

      Et votre bêtise, combien gagne-t-elle ? Cessez vos propos francophobes et déplacés...

  • Denis le 02.09.2017 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Denis

    Moi je suis d'accord... vous pouvez même mettre le passage à 1000.- balles ! La raison en est simple, depuis que Genève se vérouille complétement à la circulation, je n'y vais plus du tout, mieux encore, je fais le tour... En revanche, je n'y achète plus rien non plus, je reste en périphérie et en France voisine... Ben oui, de telles idées ne sont pas sans conséquence. Franchement, les pauvres commerçants de Genève-ville ont de vilains jours devant eux... Je suis désolé pour eux !

  • David le 02.09.2017 13:38 Report dénoncer ce commentaire

    Un jour ça va mal finir!

    "sodage du grand Genève..." Pourquoi le grand Genève? On est en Suisse, on rien à F..... de ceux que pensent les français. Lorsqu'ils font des choses chez eux, ils demandent pas aux genevois ce qu'ils pensent. Ces politiciens commencent vraiment à dépasser les bords.

    • d'oli le 03.09.2017 11:54 Report dénoncer ce commentaire

      on prend les suisses pour des pigeons

      bravo je suis d`accord