Genève

10 novembre 2015 08:44; Act: 10.11.2015 11:36 Print

Bouchons deux fois plus longs que prévu

Les outils de mesure du trafic routier ont sous-estimé de moitié les ralentissements vécus chaque jour au bout du lac.

storybild

Axe central de la mobilité genevoise, le pont du Mont-Blanc est souvent congestionné. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

En 2014, la durée moyenne des bouchons quotidiens était estimée par les autorités genevoises à 3h05. En 2015, le temps de saturation a bondi à 5h58. Si le trafic routier tend à se densifier toujours plus au bout du lac, il n’a pas doublé en une année. Par contre, l’évaluation des ralentissements a été sous-estimée l’année précédente à cause de problèmes techniques, annonce la «Tribune de Genève».

«Suite à une panne des appareils de mesure, les valeurs calculées en 2014 étaient sous-évaluées», relève ainsi une note inscrite dans le projet de budget 2016 du Canton, dans le cadre duquel est réalisé le suivi d’un certain nombre d’indicateurs de performance. L’écart entre les mesures 2014 et 2015 est de 93,5%.

«Notre centrale de gestion du trafic a besoin d’être modernisée, souffle la Direction générale des transports au quotidien local. Cette affaire montre aussi qu’il nous faut des moyens pour améliorer nos infrastructures parfois désuètes: 175 de nos carrefours sont équipés d’un matériel âgé de plus de 40 ans.» L’austérité économique ambiante ne devrait pas faciliter cette modernisation, regrettent plusieurs députés interrogés.

Toutefois, l’Etat s’est donné comme objectif de maintenir la durée moyenne des bouchons à 6h jusqu’en 2019.


(20 minutes)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Patch1233 le 10.11.2015 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Le vrai problème ... POLITIQUE !!

    Avec des trottoirs larges comme des boulevards, des chicanes dans chaque coin de rue, des TPG saturés et lents, des deux-roues (circulation moindre et fluide) qui vont être taxés Si il y avait une vraie mobilité à Genève, ça se saurait.... Aucune volonté politique....

  • Christian le 10.11.2015 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Christian

    Désuet, pas comme nos radars qui sont eux rapidement modernisés.

  • Jean-Pierre Martillet le 10.11.2015 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pont du Mont-Blanc

    Tous les soirs la même histoire, la file de gauche qui cherche à se rabattre au dernier moment sur la voie de droite direction Lausanne juste au niveau du feu au bout du pont. Ca force, ça klaxonne, ça bloque tout le pont, tout ça pour gagner 2 places dans la file. Et ça grille allègrement le second feu devant le passage piéton. En 6 ans, je n'y ai jamais vu un seul contrôle alors qu'il y a de quoi rembourser le déficit de l'Etat rien qu'à cet endroit. Cela dit, quand on regarde les plaques des malotrus...

Les derniers commentaires

  • Loulou le 12.11.2015 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    CEVA

    Soyez patient peuple genevois bientôt tous nos problèmes seront derrière nous le CEVA arrive à grande pompe et plus aucun problème de circulation. En plus à moindre coup, qui va comme d'habitude doubler à la fin des travaux. Je me marre déjà...

  • Juanito le 10.11.2015 21:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas fier

    Et bien moi je suis sincèrement surpris de lire autant de messages haineux. Je suis français et frontalier, mon épouse ,belge, est fonctionnaire internationale. Et je peux dire qu en lisant vos commentaires je ne suis pas fier d appartenir à la race humaine. Peu importe le côté de la frontière oú j habite. Mais si vous préférez un mur et des Check points permettraient certainement d éviter les bouchons.

  • BBR le 10.11.2015 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'anonymat est bien Suisse

    Prenez vos bourses en main au lieu de vous cacher derrières vos smartphone, venez nous dire ce que vous pensez à la frontière, avec grand plaisir on sera ouvert à la discussion...j'en rigole d'avance

  • Mirco le 10.11.2015 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    On nous prends pour des ...

    Pour la répression on trouve facilement de l'argent, (radars à plusieurs centaines de milliers de francs) mais quand il s'agit d'investir pour faciliter la vie au usagers de la route, là il n'y plus personne. Pourquoi les taxes perçues par le Bureau de Autos ne sont pas utilisées pour le réseau routier? pas le chicanes mais de feux intelligents (eux!) Pourquoi quand les feux sont en panne, la circulation de certains carrefours est plus fluide? Pourquoi les personnes à la tête de la mobilité sont ceux qui n'aiment pas les voitures? Que de questions mais nous n'auront pas de réponse!

  • Daniel le 10.11.2015 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel bouchons

    Il faut arrêté de dire frontaliers ? ce sont pour beaucoup des genevois force de passer du côté obscure :) Mais à Genève c'est comme partout en Europe ! Des bouchons des décisions qui tardent à être prises tout comme partout . Le problème c'est en fait l'être humain qui n'est jamais satisfait . quand ont a pas une chose on fait tout pour l'avoir ! Et ensuite on fait tout pour vite changer ,car il y a une nouvelle chose qui vient de sortir ! Pour résumé on s'en fiche des bouchons des soit disons frontaliers qui ont et qui continuent à faire avancer Genève ! Toujours la même histoire partout ?