Cointrin

16 septembre 2015 11:08; Act: 16.09.2015 11:37 Print

EasyJet ne paiera pas le taxi de la maman enceinte

par Julien Culet - En rade à Lyon au lieu d’atterrir à Genève, une famille est rentrée chez elle à bord d’un taxi, qu’easyJet refuse de rembourser.

Une faute?

Un avion dérouté vers Lyon (F) en pleine nuit, des bus qui mettent trois heures à arriver de Genève: c’est ce qui a poussé Paul*, sa femme enceinte de trois mois et leur fille de 2 ans à sauter dans un taxi pour rejoindre la Cité de Calvin, le 4 septembre. Des amis les y attendaient pour les ramener en Valais. Mal leur en a pris. EasyJet, qu’ils avaient choisi pour revenir de Palma de Majorque, refuse de leur rembourser les 400 fr. de transport. «Une hôtesse nous avait pourtant assuré que le taxi devrait être pris en charge, au vu de notre condition», indique Paul.

Censé arriver à Genève à 23h30, l’avion avait été retardé par des orages. Il avait dû atterrir sur l’aéroport français à 0h45, Cointrin ayant fermé sa piste depuis quinze minutes. Après une demi-heure d’attente sans savoir quand des bus allaient venir, la famille a craqué et appelé un taxi. Dix jours plus tard, la compagnie leur a répondu qu’elle ne les dédommagerait pas, car des bus sont arrivés à 3h30 avec «suffisamment de places pour tous les passagers». Paul regrette l’absence d’excuses, à défaut d’un geste commercial. «Ce qui m’agace, c’est qu’ils disent avoir fait leur devoir. Ça ne demande pas grand-chose d’avoir un peu de considération», peste-t-il.

Selon la Fédération romande des consommateurs (FRC), easyJet a bien respecté son obligation de rapatrier ses clients. «Nous déconseillons aux voyageurs de rentrer par leurs propres moyens sans accord formel de la compagnie. Car rien ne l’oblige à rembourser le transport, même si dans un tel cas, l’entreprise pourrait faire un geste», estime Valérie Muster, juriste à la FRC.

La compagnie confirme ce mercredi qu'aucun remboursement n'est envisagé. «Lors de problèmes, easyJet prend en charge ses passagers, ce qui comprend le transport et l'hébergement, indique le service de presse. Nous mettons cela en place pour tous nos clients et, par conséquent, nous ne pouvons rembourser les passagers qui choisissent d'autres solutions que celles que nous leur avons proposées.»

* Prénom d’emprunt