Genève

23 janvier 2018 21:20; Act: 24.01.2018 14:59 Print

De l'aide pour les parents de jeunes accros à l'alcool

par David Ramseyer - Carrefour AddictionS ouvre un site de conseils pour les familles dont les ados abusent de la boisson, du cannabis ou des jeux vidéo.

storybild

(Photo: Rez-art)

Une faute?

«On sonne à la porte à trois heures du matin. Vous ouvrez et découvrez une masse informe. C'est votre gamin complètement ivre. Vous avez peur, vous êtes fâchés. Par la suite, vous vous demandez comment réagir, que dire», image Claudia Carnino-Ilutovich, présidente de Carrefour AddictionS.

Face aux éventuels excès d'un ado, pères et mères peuvent se sentir démunis, d'autant plus lorsque les débordements de leur progéniture se répètent. Les spécialistes de l'addiction - alcool, cannabis, cigarettes ou jeux vidéo - ont donc ouvert un site gratuit, MonAdo.ch, pour les aider. Il fourmille de conseils pratiques, présente diverses stratégies à adopter face aux situations problématiques, informe sur les dangers des abus et offre aux familles la possibilité de contacter des spécialistes. Le site est aussi disponible en italien, en portugais, en espagnol et en anglais.

De récentes études, en Suisse et à l'étranger, ont montré que «les parents ont tendance à sous-estimer l'influence qu'ils peuvent avoir sur leur ado, explique Laurence Fehlmann-Rielle, directrice de la Fédération genevoise pour la prévention de l'alcoolisme. Dans le même temps, entre 30 et 40% des familles n'évoquent jamais les problématiques de surconsommation, selon ces enquêtes.»

Aussi sur les réseaux sociaux

Parallèlement à l'ouverture du site MonAdo.ch, Carrefour Addictions a créé un groupe Facebook fermé. Les parents peuvent s'y inscrire et ainsi confronter leurs expériences. «Nous y injectons du contenu informatif, mais le but est de laisser les familles dialoguer entre elles, nous ne sommes pas là pour surveiller ce qui est dit», souligne Michel Jeanneret, coconcepteur de la plateforme.

Enfin, une campagne d'affichage dans les bus, sur les murs de la ville et dans des centres commerciaux va débuter. Environ 20'000 familles comprenant un jeune de 13 à 16 ans vont aussi recevoir un dépliant chez elles.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nathalie le 23.01.2018 21:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellente idée

    Merci pour cette initiative.... sûre que ce sera d'une grande aide pour les parents.

  • Michel Pugin le 23.01.2018 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parent aussi

    Ah oui bien sûr...les problèmes avec les ados nexistent que dans les familles recomposées, où les parents travaillent tous les deux !!! Non mais allo, quoi :-( !!! Aujourdhui, loffre est tellement grande, difficile de ne pas tomber dans labus, même avec de « bons » parents, aimants, disponibles et à lécoute !!! Si tout était si simple ...bonjour le joli pays de Bisounours !! Merci pour cette proposition qui, je lespère, viendra en aide à plus dun parent et dun ado !

  • marcValais le 24.01.2018 00:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas facile le job de parents

    J ai éduqué deux ados. C est un sacré job et pas facile avec toutes les incitations. En plus, mon épouse et moi travaillons à 100% . Le secret. tenir bon, savoir dire non, être soudé et à l écoute des ados.

Les derniers commentaires

  • Christian le 05.02.2018 23:25 Report dénoncer ce commentaire

    Jeux vidéo sont mimi que la bibine!

    N'importe quoi! les jeux vidéos ne sont pas une dépendance mais une hobby ex: si votre enfant aime tricoter vous allez pas l'amène chez le pédopsychiatre comme quoi il passe ses temps libre entre de compte les mailles à l'endroit ou à l'envers? Ou qu'il passe ses soirs entre de faire les puzzles de 1000 pièces! Voir Pourtant ces deux activités font appelle au même compétence spaciale, mémoire que les joueurs des jeux vidéos! Pourtant ont continué à dire dépendance de jeux vidé, la violence jeux vidéo....

  • Social worker le 26.01.2018 09:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Changement de monde...

    En tout cas ce qui est certain, cest que tout le monde se cherche une excuse ou se sent coupable! Mais, il ne vous vient pas à lidée que dune part on a été jeune et que dautre part la société y est aussi pour quelque chose? Moi, à 15 ans quand jessayais dacheter des clopes on me les refusait! Jenvoyais, un grand!!! Idem pour lalcool! Maintenant, plus personne ne demande rien! Du moment que la tune rentre... Regardez du côté des kiosk, des bistrots, avant on rusait, aujourdhui ils obtiennent..déculpabilisez-vous... et ne jugez plus... Courage!!!

  • msp le 24.01.2018 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    destructeur d avenir

    Travaillant pour l'AI avec des jeunes qu'on essaie de remettre en formation. L'herbe est beaucoup plus problématique que l'alcool... Des jeunes se retrouvent en incapacité de de former et se retrouve à vivre avec des rentes à cause de cette saleté, mais la loi empêche de prendre des mesures efficaces...

    • FreeStyle le 24.01.2018 14:58 Report dénoncer ce commentaire

      concept de coût irrécupérable

      On dit "ce n'est que de l'herbe" et chaque deuxième irrécupérable passe sa vie à l'AI, mais c'est tout bénef pour nos centres de psychothérapie...

  • Pascal le 24.01.2018 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M.

    A quand une organisation similaire pernettant aux enfants de dénoncer les (très) nombreux parents se laissant souvent bien trop aller sur la bouteille?! ;)... mais à nouveau, sur ce site, la mafia des retraités et/ou chômeurs n'en a que contre les jeunes.

  • jmemarre le 24.01.2018 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nnw

    Fantastique les parents démissionnaires ! ... Et vous ne faisiez pas la même chose étant ado ?