Genève

02 septembre 2013 07:00; Act: 01.09.2013 17:34 Print

Des «mécaniciens volants» pour retaper les vélos

Un service de dépannage de vélos sera prochainement mis en place par une association genevoise.

storybild

L’assurance de Genèveroule est inédite dans le canton. (Photo: dr)

Une faute?

Une crevaison, une chaîne qui casse, ça peut arriver ­n’importe où, n’importe quand. Face aux incidents mécaniques rencontrés à vélo, l’association Genèveroule lancera courant septembre un service de «mécanicien volant», une sorte de TCS pour cyclistes.

Dans tout le canton, il suffira d’appeler un numéro gratuit pour qu’un réparateur, géné­ralement des personnes en réinsertion sociale ou professionnelle, arrive sur son «cargobike», un vélo électrique équipé d’une caisse contenant des outils à l’avant. Une remorque pourra lui être fixée s’il faut déplacer la bicyclette. «Pour une petite réparation comme une crevaison, nous pourrons effectuer le travail sur place. Sinon, nous rapatrierons le deux-roues dans le magasin de cycles choisi par le client. S’il le désire, nous pourront lui prêter un vélo», explique Laurence Infanger, responsable développement et communication.

Garagistes contents

Si le cycliste a souscrit à l’abonnement annuel de 75 fr., l’intervention sera gratuite, hormis les pièces. «Pour les autres, nous appliquerons des tarifs moyens de coursiers à vélos et nous ne leur confierons pas de bicyclette», pré­cise la responsable.

Les marchands de cycles n’y voient pas de concurrence. «Nous ne pouvons pas absorber toutes les crevaisons, donc c’est une bonne chose», réagit Manu Tagliabue, dirigeant du magasin Hors pistes, qui n’avait pas été mis au courant du projet. «J’attends juste de voir comment cela marchera, notamment sur la question du rapatriement.»

(Julien Culet)